Justice

Grève nationale des huissiers de justice les 30 et 31 mars

L’Ordre national des huissiers de justice a annoncé dans un communiqué une grève nationale les 30 et 31 mars, pour protester contre le contenu du projet de loi réglementant la profession soumis au secrétariat général du gouvernement.

L’ordre nationale a également décidé d’organiser une manifestation devant le ministère de la justice le 12 mai à 11 heures, afin de protester, exprimant ainsi le mécontentement des huissiers à l’égard des éléments inclus dans l’avant-projet sans concertation.

Lire aussi | Volodymyr Zelensky rappelle l’ambassadrice de Kiev à Rabat

Le communiqué a été publié à l’issue du premier congrès panafricain des huissiers de justice et officiers judiciaires qui s’est tenu à Dakhla, marqué par l’adhésion de l’Afrique du Sud, de l’Afrique centrale et du Kenya, avec la participation de 24 pays africains au total, en plus du Maroc, qui était représenté par l’Ordre national des huissiers de justice.

Lire aussi | Le marché du couscous marocain sera stimulé par la croissance de la demande mondiale

Dans ce contexte, Said Haimo, Président du conseil régional des huissiers de justice près la cour d’appel de Casablanca, a déclaré : « 70 ou 80 % des chapitres convenus ont changé, et ils sont venus avec de nouveaux articles ».  » Le ministère de la justice procède de deux sortes. Il y a des professions qu’il traite sur la base que c’est la profession des nobles, et les traite avec la logique d’un enfant gâté, tandis que le ministère de la Justice traite avec d’autres professions avec une sorte de tempérament et de discrimination et nous sommes contre, il doit y avoir une sorte d’égalité ».

 
Article précédent

Portrait. Dr Bouchra Benchekroun, Nutritionniste et psychothérapeute

Article suivant

Décarbonation. SIE et Greenrock allient leurs forces