Résultats financiers

Le Groupe OCP renoue avec la croissance à deux chiffres

Le leader mondial des phosphates, l’OCP, démarre l’année 2017 sur les chapeaux de roue. Il vient de publier, mercredi 17 mai 2017, des résultats en net rebond au titre du 1er trimestre avec un chiffre d’affaires (CA) et une marge d’EBITDA substantiels, après une année 2016 où les résultats du groupe ont été impactés par un marché mondial du phosphate affaibli. De ce fait, le résultat de ce trimestre a évolué conformément aux prévisions de l’OCP avec des évolutions positives comme l’augmentation des prix soutenue par une hausse de la demande dans les principales régions.


Ainsi, dans le détail, le chiffre d’affaires et l’EBITDA ont, au courant de cette période, progressé respectivement de 15% et de 10% avec une légère hausse de cette marge qui se situe à 29%. Le CA du Groupe passe, ainsi, de 10.377 millions de DH au premier trimestre 2016, à 11.401 millions de DH. Cette croissance du CA est tirée, selon le management du Groupe, par l’augmentation des volumes de fertilisants et de roche qui a compensé la baisse des prix sur toutes les gammes de produits. De même que l’augmentation de 25% des volumes de roche est principalement expliquée par les exportations vers l’Amérique latine. Les volumes des fertilisants ont augmenté de 46% grâce à des exportations plus importantes vers le Brésil et vers l’Afrique. Quant à la marge brute, elle a atteint 7479 millions de DH, en hausse de 7% par rapport au 1er trimestre 2016 où elle été de 6969 millions de DH. La même évolution positive a été enregistrée au niveau de l’EBITDA qui est passée à 3341 millions de DH, par rapport à 2893 millions de DH enregistré au même trimestre de l’exercice précédent. Toutefois, le profit opérationnel a atteint 1684 millions de DH en baisse par rapport à 2450 millions de DH, du 1er trimestre 2016.  Ce résultat a été fortement impacté par la charge d’amortissement additionnelle liées aux nouvelles unités de production figurant dans le programme d’investissement du Groupe.

En termes de perspectives, l’année 2017 marquera une étape décisive dans la stratégie de l’Office. « En effet, la première phase de notre plan de développement industriel initié en 2008 se termine cette année. En renforçant nos capacités de production et d’exportation tout en continuant de réduire les coûts de production, nous prévoyons de renforcer notre position sur tous les segments et de consolider ainsi notre position de leader du secteur », a affirmé Mostafa Terrab, PDG du Groupe OCP.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Africa Banking Forum : la « Déclaration de Dakar » pour une meilleure intégration bancaire régionale

Article suivant

Challenge #603