Agriculture

H. VEE voit grand

H.VEE tisse sa toile. Spécialisée dans l’import et l’export de bétail, la société H.VEE vient en effet de remporter un important appel d’offres lancé par une multinationale exerçant dans le domaine des produits laitiers au Maroc. H.VEE a été, en effet, sélectionnée en partenariat avec le groupe européen Stegerman pour livrer des génisses pleines de race pure aux éleveurs marocains. « Un essai est prévu le 15 mai pour livrer un petit lot. Si l’opération est concluante, nous aurons d’autres opportunités avec le Groupe », explique Ali Hazdo, fondateur et directeur général de H.VEE. Après plusieurs années aux Pays-Bas, ce MRE maroco-belge, très amoureux de son pays d’origine, a décidé de revenir sur sa terre natale pour participer à son développement. Il décide donc en mars 2013 de lancer H.VEE pour créer des opportunités dans l’import/Export de bétail. C’est ainsi que l’aventure démarre. L’entreprise a rapidement pris ses marques et a amorcé son développement dans son secteur. H.VEE propose plusieurs gammes de produits sur le marché. Des génisses pleines de race pure aux broutards de race viande pure ou issus de croisement de race pure, en passant par la mise en place de projets d’élevage (lait ou engraissement), la société a tout ce qu’il faut pour se faire une place. Elle propose en plus la semence et du matériel agricole. Son expérience lui a permis de tisser des partenariats de représentation avec des entreprises européennes pour la vente directe aux opérateurs locaux qui sont des importateurs de bétail. H.VEE vise notamment les petits et moyens éleveurs, les grandes entreprises de la filière laitière, les coopératives et autres associations agricoles et les importateurs nationaux de bétail. En ce qui concerne l’offre Semences, la société met sur le marché de la semence sexée. «Le secteur de la semence, n’est pas notre cheval de bétail, on avance doucement avec des clients sélectionnés, en apportant de la semence de haute valeur génétique. Toutefois, il y a de plus en plus de demandes pour ce type de produit. Les éleveurs et les coopératives commencent à prendre conscience de l’importance de la semence sexée », soutient Ali Hazdo.


Ambitions
Très active sur le territoire national, H.VEE collabore avec des entreprises et des coopératives au sud du Maroc pour l’installation des lazarets. Cette initiative vise à améliorer les conditions sanitaires, logistiques, et le bien-être des animaux. « Cela a inspiré beaucoup d’éleveurs et d’investisseurs de la région », estime le fondateur de H.VEE. De même, une coopérative récemment créée au sud du Maroc a signé avec l’entreprise un accord pour l’achat de 1000 têtes de génisses pleines à livrer progressivement. La première livraison a d’ores et déjà été faite. Parmi les défis rencontrés par la jeune entreprise dans son parcours, Ali Hazdo évoque notamment les complications liées aux divers certificats à obtenir pour les différents marchés internationaux sur lesquels il exerce. «Il n’ y a pas de difficulté à noter, je pense que les normes de qualité fixées par l’ONSSA garantissent amplement la qualité du bétail importé. Mais, ce serait mieux si l’ONSSA propose un certificat sanitaire unique pour toute l’Union européenne. Cela va faciliter davantage l’importation », explique-t-il. Aujourd’hui, H.VEE réalise un chiffre d’affaires annuel de 10 millions de DH. L’entreprise a des partenaires en Hollande, en Belgique, en Autriche, en Irlande etc. L’autre ambition d’Ali Hazdo, c’est de réussir à mettre en place une association des importateurs marocains de bétail. « Une telle initiative permettra aux commerçants marocains de négocier, au niveau de l’importation, le prix d’achat du bétail par rapport à la génétique etc. », conclut Ali Hazdo.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

SIAM 2017 : la FIVIAR et la FIMALAIT dévoilent leur programme

Article suivant

Formlabs Form 2, l'appareil du moulage industriel à la maison