Développement

Habitat et Urbanisme : Nouzha Bouchareb signe plusieurs conventions avec les acteurs de la région Fès-Meknès

Le Maroc amorce sa relance économique post-Covid19. Et dans ce sens, le secteur de l’habitat et de l’urbanisme aura un rôle important à jouer. Pour être à la hauteur des nouveaux enjeux, Nouzha Bouchareb, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, est d’ores et déjà sur tous les fronts.


Le secteur de l’habitat et de l’urbanisme aura un rôle important à jouer dans la phase de relance et dans le développement régional et l’amélioration des conditions de vie des populations. Nouzha Bouchareb, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, a ainsi, dans le cadre d’une récente rencontre tenue à la Wilaya de la région Fès-Meknès, mis en exergue les nouveaux défis du secteur. Placée sous le thème « le secteur de l’Habitat et de l’Urbanisme : Régionalisation avancée basée sur un partenariat innovant », cette rencontre a connu la présence du Wali de la Région et Gouverneur de la Province de Fès, du Président du Conseil Régional de Fès-Meknès, des Gouverneurs des Provinces de la Région ainsi que des Responsables du Ministère au niveau Central, Régional et Local. Lors de son allocution, la ministre a souligné que cette rencontre intervient en application des Hautes Orientations de S.M le Roi Mohammed VI, appelant à l’encouragement de l’investissement et à l’activation du partenariat entre les acteurs régionaux et l’Etat pour le montage et la mise en œuvre des projets prioritaires, notamment, ceux initiés dans le cadre du choix stratégique de la régionalisation avancée.

Lire aussi| Agadir : des hôtels mis en vente et des fermetures «définitives»

Nouzha Bouchareb a aussi réitéré l’importance de l’organisation de cette réunion qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des termes du contrat-objectif signé entre l’Etat et la Région de Fès – Meknès, notamment,  le programme de Mise à Niveau des centres urbains et des centres ruraux émergents, qui permettra l’inclusion et la convergence entre les choix et orientations du Ministère et les besoins de développement au niveau régional, ainsi que la complémentarité entre les politiques publiques et territoriales. Cette rencontre a également permis de recueillir les attentes et les aspirations des professionnels du secteur dans la Région et de les informer des efforts déployés dans le cadre du plan de relance du secteur de l’Habitat et de l’Urbanisme dans la phase post Covid-19. Notons que le but de cette réunion est d’activer le contrat programme régional, selon une démarche qui vise à relever un ensemble de défis ( réduction des disparités spatiales, mise en place de mécanismes de veille territoriale en adoptant de nouvelles orientations de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme au service du développement durable…).

« Concernant le contenu des accords conclues à l’issue de cette rencontre, il est à signaler que pour les deux conventions relatives au programme de la mise à niveau des centres urbains et des centres ruraux, et la réalisation d’un projet pilote dans les zones montagneuses affectées par les changements climatiques, le but des actions contenues dans ces deux conventions est l’amélioration des conditions de vie de la population rurale et la réalisation de l’équité territoriale et l’égalité entre l’urbain et le rural à travers des projets et des mécanismes de financement innovants », a précisé le ministère. On apprend aussi qu’une autre convention-cadre qui vise à établir un cadre de coopération pour créer un observatoire régional unifié des dynamiques territoriales, renforcer le suivi et la vigilance, et fournir une base de données et des indicateurs actualisés, a été signée.

Lire aussi| Fret maritime : CMA CGM annonce une hausse de 10 000 DH par conteneur au départ du Maroc vers les USA

« Les deux conventions-cadre dans le domaine de la formation et de la recherche scientifique entre l’Institut National d’Aménagement et d’Urbanisme et la Région de Fès-Meknès, d’une part et entre ce dernier et les trois Agences Urbaines de la Région d’autre part, vise à faire bénéficier la Région et les Agences Urbaines de l’expertise de l’institut et à renforcer les capacités des acteurs dans le domaine du développement régional », a ajouté le ministère. Les trois autres conventions relatives au relogement des habitants des bidonvilles signées visent à améliorer les conditions de vie de plus de 7000 personnes, et ont essentiellement pour objectif d’intensifier les efforts et de développer une nouvelle méthode de partenariat entre les acteurs afin de traiter la problématique de l’habitat insalubre, dans le cadre du programme que le Ministère a mis en place. Force est de rappeler qu’à l’issue de cette rencontre, il a été procédé à la remise du Certificat de Qualité ISO 9001 (version 2015) à l’Agence Urbaine de Fès.

 
Article précédent

Championnat TCR Europe : Mehdi Bennani et Sami Taoufik engagés pour la saison 2021

Article suivant

Sanlam va acquérir une participation supplémentaire de 22,8% dans Saham Assurance Maroc