Tourisme

Haddad réajuste les priorités pour la vision « 2020 »

Malgré une conjoncture défavorable, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, reste confiant quant à l’aboutissement de la vision 2020, les résultats obtenus étant convenables en comparaison aux voisins du Royaume. « Le Maroc a connu un recul de 1 % des arrivées de visiteurs, à l’heure où plusieurs destinations de la région affichent un recul à deux chiffres. Cela nous conforte dans notre vision, mais nous interpelle sur les ajustements à apporter dans ce domaine », a noté Haddad dans un entretien publié par « Le point Afrique ». « C’est pour cette raison que nous procédons actuellement à une évaluation à mi-parcours de la vision stratégique du tourisme marocain à l’horizon 2020 afin de prioriser et hiérarchiser les chantiers à même de permettre une accélération de nos performances touristiques », a -t-il expliqué à « Le point Afrique ».


Sur un autre registre, le ministre a indiqué que le tourisme d’affaires constitue l’une des priorités du ministère, en raison notamment de la forte valeur ajoutée de ce segment. « Dans ce domaine, la ville de Casablanca tire très clairement son épingle du jeu. Occupant la première place des hubs financiers en Afrique devant Johannesburg, Casablanca est positionnée comme une destination d’affaires par excellence », a souligné Haddad. Selon lui, l’attrait de Casablanca n’est pas seulement économique. Son patrimoine et son dynamisme culturel font que de nombreux investissements y sont consacrés, tels que la construction d’une marina, la mise à niveau urbaine, la valorisation de l’ancienne médina et la sauvegarde du patrimoine architectural art déco au niveau de la ville nouvelle.

 
Article précédent

Ces groupes marocains qui investissent dans les énergies renouvelables

Article suivant

Décès de Mohamed Abdelaziz : « un non-évènement politique »