Diplomatie

Hakim Hajoui, un expert des affaires pour gérer les relations post-Brexit

Hakim Hajoui, que SM le Roi Mohammed VI a nommé lundi ambassadeur auprès du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, est né en 1983 à Rabat.


Sa nomination traduit une ouverture sur le monde économique et des affaires, d’où proviennent 20% des nouveaux ambassadeurs nommés le 6 juillet 2020 lors du Conseil des ministres. Que ce soit en France ou au Maroc, le nouvel ambassadeur auprès du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord a su mener à bien les dossiers dont il est en charge, ce qu’il lui a valu de gravir rapidement les échelons. Sa nomination n’est donc qu’une suite logique d’une carrière prometteuse.

Lire aussi | Rachid Maaninou, le nouveau visage de la diplomatie marocaine au Kazakhstan

Diplômé de l’Université Concordia à Montréal et de Télécom Paris, Hakim Hajoui a débuté sa carrière en 2008 en conseil en stratégie et organisation chez Capgemini Consulting à Paris. Il travaille pendant cinq ans dans l’accompagnement de la transformation de grands groupes internationaux dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie et de la finance.

Lire aussi | Conseil des ministres : voici l’essentiel à retenir

En 2012, il intègre l’OCP en tant que chargé de mission au cabinet du PDG avant de rejoindre la direction de la stratégie et du corporate development. Il y est en charge de l’expansion des activités d’OCP en Afrique et contribue au développement de partenariats de coopération Sud-Sud dans plusieurs pays notamment en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Ghana. En 2015, il accompagne la création de la filiale OCP Africa et dirige les opérations en Afrique de l’Ouest, avant d’être nommé directeur de cabinet.

Depuis 2016, il occupe le poste de directeur de cabinet de Mostafa Terrab, PDG du Groupe OCP et pilote également les affaires publiques du leader mondial des phosphates.

Hakim Hajoui est marié et père de 2 enfants.

 
Article précédent

Casablanca : nouvelle unité de textile de haute technologie

Article suivant

Véhicules immatriculés à l’étranger : prorogation du délai d’admission temporaire