Art

« Hammouda », un pari réussi pour Saad Mouaffak

Professionnalisme, sensibilité et du talent, des qualités dont la star montante a usé pour convaincre les téléspectateurs par son jeu naturel à travers sa maîtrise du personnage de « Hammouda » dans la série Yakout et Anbar qu’il a interprété avec brio.


Avec « Hammouda », Saad Mouaffak marque sans doute le début d’une longue carrière prometteuse d’un acteur qui s’est illustré parmi une génération qui regorge de bons acteurs. Agé de 26 ans, ce lauréat de l’ISADAC (Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle) a retenu l’attention des téléspectateurs marocains par sa maîtrise du rôle d’un garçon né dans une famille pauvre, dont le père est décédé. Sa mère obligée de travailler, lui confie ses deux filles. Hammouda va se livrer à la toxicomanie après avoir été violé dans son enfance, entrainant sa petite famille désœuvrée dans une série d’épisodes de souffrance avant d’être confié à un centre de désintoxication. Au fond de l’histoire, un secret familial qui va tourmenter Aicha, la mère qui regrette d’avoir accepté de substituer son autre fils à sa naissance avec une fille d’une famille riche pour subvenir à ses besoins.

« Yakout et Anbar », une série de 30 épisodes diffusée sur la chaîne « Al Oula », après la rupture du jeûne, largement suivie par les Marocains en ce mois sacré de Ramadan, constitue pour Saad le véritable début de sa carrière d’acteur. « Nous avons bien préparé le personnage de Hammouda en saisissant les caractéristiques de sa personnalité et ce qui l’a poussé à la toxicomanie. Le fait qu’il a gardé pour lui le secret de son viol est un détail très important dans la personnalité de Hammouda, qui va constituer une terrible souffrance intériorisée culminant dans sa délinquance », explique Saad Mouaffak à l’animatrice de Radio MFM, Soumaya Kraimou qu’elle a invité jeudi à son émission Lalla Fatema.

« J’ai eu durant mes études l’occasion de côtoyer des amis qui sont passés par la toxicomanie et ont réussi à s’en sortir. J’ai alors appris à les comprendre et saisir parfaitement leur psychologie ; ce sont en fin du compte des victimes de diverses circonstances sociales », ajoute-t-il.

Le jeune acteur affirme avoir été surpris des réactions des Marocains, y compris son entourage au personnage de Hammouda, au point qu’une femme a prié pour que Dieu le guérisse ! Une réussite qui ouvre la voie à une carrière pleine de succès pour ce jeune acteur ambitieux.  

La série « Yakout et Anbar » est une réalisation de Mohamed Nassrat et regroupe une équipe d’acteurs et actrices de talent, dont Noura Skalli, Aziz Hattab, Hamid Zoughi, Houda Sedqi, Fatima-Zahra Qanboue, Rabie Skalli, Saad Mouaffak, Hasna Tamtaoui, Mehdi Foulane, Sandia Tajeddine, Hind Benjbara, Abderrahim Ghezouani… Selon Marocmétrie, la série a été suivies par plus de 6,5 millions de téléspectateurs en prime time.

#خليك_فدارك مباشرة على إم إف إم. للاتصال: 0522.30.30.00 0522.31.33.33 /// للاستماع أنقر على هذا الرابط: www.mfmradio.ma Instagram : radiomfmofficiel

الاكتئاب النفسي في الحجر الصحي / الامساك و النصف عند حديثي الولادة / و الممثل سعد موفق ضيف حلقة اليوم في برنامج للافاطمة رفقة سمية كريمو على mfm. للمشاركة تواصلوا معنا عبر الهاتف : 0522303000 0522313333#lallafatema#radiomfm#liveradio

Publiée par RADIO MFM Officiel sur Jeudi 7 mai 2020

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, vendredi 8 mai à 16h

Article suivant

Résultats financiers: Attijariwafa bank maintient le cap au terme du 1er trimestre 2020