Santé

Hantavirus : « pas de panique » !

L’annonce de la mort d’un chinois des suites de l’Hantavirus a affolé les réseaux sociaux, semant par la même occasion la panique, alors que le coronavirus continue à se propager. Y a-t-il lieu de s’inquiéter ?


L’Hantavirus est rapidement devenu l’une des principales tendances sur Twitter ce mardi 24 mars, après l’annonce de la mort d’un patient en Chine et de la contamination de 32 autres personnes.

Pour éviter la psychose, Li Li, ambassadeur de Chine à Rabat, se veut rassurant. « Pas de panique! Il ne s’agit pas d’un nouveau virus, ni de la peste ! La possibilité de la transmission interhumaine est quasi écartée. De plus, le vaccin contre ce virus existe déjà ! Le rat sauvage est le principal hôte du virus », a tweeté le diplomate.

Selon les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Catastrophes (CDC), les Hantavirus sont des infections transmises principalement par les rongeurs (des rats et des souris) et peuvent provoquer différents troubles de la maladie chez les individus, comme un syndrome pulmonaire et une fièvre hémorragique avec syndrome rénal. Le virus peut être contracté si on touche les yeux, le nez ou la bouche après avoir été en contact avec des excréments, l’urine et le nid du rongeur.

Les premiers symptômes du Hantavirus comprennent la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires, des douleurs abdominales, des étourdissements, des frissons et des problèmes abdominaux. Les patients atteints du Hantavirus présentent également des symptômes de nausées, de vomissements et de diarrhée.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Coronavirus: Lancement d’une nouvelle plateforme téléphonique «Allô 300»

Article suivant

Fonds spécial Coronavirus : un geste supplémentaire de l'ANCFCC