Flash-ecoSociété

Haro sur la décharge de Médiouna

Le danger écologique que représente la décharge de Médiouna a fait réagir les habitants de Casablanca.


Sur un groupe Facebook créé pour l’occasion, ils interpellent Abdelaziz Omari, maire de la métropole. Leur demande : la fermeture de la décharge de Médiouna et l’arrêt de l’incinération sauvage. Les habitants de Bouskoura, Californie et Médiouna dénoncent la pollution quotidienne subie à cause des tonnes d’ordures brûlées à la décharge. Ils soutiennent inhaler tous les jours les fumées toxiques et subir l’odeur nauséabonde émanant de la décharge. Solution proposée : ouvrir une décharge écologique à distance réglementaire comprenant une station de traitement des déchets qui réponde aux normes internationales. En attendant le déménagement, les habitants demandent l’interdiction totale de l’incinération sauvage et illégale des ordures. Pour se faire entendre, les habitants ont lancé une pétition en ligne qui a recueilli jusqu’à présent 3 437 signatures sur les 5 000 espérées.

Pour rappel, des acteurs associatifs et universitaires ont tiré récemment la sonnette d’alarme quant à la gestion des déchets à Casablanca, particulièrement au niveau de la décharge de Médiouna, qui reçoit quotidiennement près de 3 500 tonnes de déchets.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

DPI clôture son investissement dans Uni Confort Maroc-Dolidol

Article suivant

GMT+1 maintenu, nouvel horaire scolaire : les Marocains indignés