Emploi

HCP: le chômage repart à la hausse

Le Haut-Commissariat au Plan a rendu public, ce jeudi 05 novembre, ses chiffres relatifs au marché du travail pour les 9 premiers mois de l’année 2015. Le taux de chômage a atteint  10,1% au 3ème trimestre de cette année enregistrant au passage  une hausse de 0,5%.


D’emblée les chiffres inquiètent. La population active en chômage a, en effet, augmenté de 5,8% au niveau national, passant de 1.140.000 au 3ème trimestre 2014 à 1.206.000 chômeurs au cours de la même période de 2015, soit 66.000 personnes en plus.

Ces hausses concernent aussi bien le milieu urbain que rural. D’après le HCP, pour le premier, le taux de chômage est passé de 14,5% à 15,1% et de 4,1% à 4,3% pour le deuxième.

Autre conclusion : le chômage demeure élevé parmi les diplômés (+1,2 point).

Il convient de noter que la population active en chômage intègre également les personnes découragées par la recherche active d’emploi.

Au troisième trimestre de 2015, leur effectif a atteint 79.000 personnes, ce qui correspond à 6,6% du volume global du chômage, contre 5,4% une année auparavant. 

L’économie marocaine a créé moins d’emploi entre le 3ème trimestre de 2014 et celui de 2015. Cela donne en chiffre, 41.000 postes contre 58.000.

Le volume global de l’emploi serait ainsi passé de 10.745.000 à 10.786.000 postes  entre les deux périodes.

Quels sont les secteurs qui recrutent ?

Avec un accroissement de 0,6 %, le volume d’emploi dans le secteur des « services » s’est accru de 27.000 postes au niveau national. 22.000 postes ont été créés dans la branche du « Transport, entrepôts et communication’’.

Reprise également dans le secteur du BTP. Après avoir perdu en moyenne annuelle 33.000 postes d’emploi au cours des années 2011-2013, il a connu une reprise en 2014 avec la création de 45.000 postes, suivi de la création de 25.000 emplois cette année, ce qui correspond à une hausse de 2,6 pc du volume d’emploi du secteur. 

Pour sa part, le secteur de l' »industrie », qui comprend aussi l’artisanat, a créé 16.000 postes d’emploi, soit une hausse de 1,3 pc du volume d’emploi du secteur.

Mauvaise performance en revanche pour le secteur de l’agriculture, forêt et pêche » qui a connu la perte de 27.000 postes d’emploi entre le troisième trimestre de 2014 et celui de 2015, représentant une baisse de 0,6 % du volume d’emploi du secteur.

Les secteurs touchés par le sous-emploi

Selon le secteur d’activité économique, les personnes exerçant dans les BTP sont les plus affectées par le sous-emploi, aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural, soit 17,7 % au niveau national, suivies par celles opérant dans le secteur de l' »agriculture, forêt et pêche » avec un taux de 11,2 %.

 

 
Article précédent

Classement Forbes 2015 : Vladimir Poutine No 1 pour la 3ème année

Article suivant

Un octobre rouge pour la moitié des secteurs cotés