Consommation

HCP : remontée des prix à la consommation au Maroc

L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 0,3% en février 2021, comparé au même mois de l’année précédente, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).


Cette hausse est la conséquence de l’augmentation de l’indice des produits non alimentaires de 0,9% et de la baisse de celui des produits alimentaires de 0,8%, explique le HCP dans une note d’information relative à l’IPC du mois de février 2021.

Le Haut Commissariat note que les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une baisse de 0,1% pour les « loisirs et culture », la « communication » et la « santé » à une hausse de 2,5% pour le « transport ».

Lire aussi | L’Indien Serum Institute retarde ses livraisons de vaccins au Maroc

En glissement mensuel, l’IPC a connu, au cours du mois de février 2021, une hausse de 0,1%, due à l’augmentation de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires et de la baisse de 0,1% de l’indice des produits alimentaires. Les baisses des produits alimentaires observées entre janvier et février 2021 concernent principalement les « légumes » avec 1,5%, les « poissons et fruits de mer » et les « viandes » avec 1,3% et le « sucre, confiture, miel, chocolat et confiserie » avec 0,2%, relève le HCP, ajoutant qu’en revanche, les prix ont augmenté de 2,4% pour les « huiles et graisses », de 1,6% pour les « fruits » et de 0,3% pour le « lait, fromage et œufs ». Pour les produits non alimentaires, la hausse a concerné principalement les prix des « carburants » avec 2,5%.

Lire aussi |Les banques renoncent à 1,2 milliard de dirhams pour sauver Maghreb Steel !

Par villes, les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Agadir, Tanger et Errachidia avec 0,3%, à Oujda et Settat avec 0,2% et à Marrakech, Tétouan et Al-hoceima avec 0,1%. En revanche, les baisses les plus importantes ont été enregistrées à Safi avec 0,6% et à Dakhla avec 0,2%.

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de février 2021 une hausse de 0,2% par rapport au mois de janvier 2021 et de 0,6% par rapport au mois de février 2020, conclut le HCP.

Avec MAP

 
Article précédent

50 femmes qui comptent : Yasmina Laasri, Directrice générale déléguée d'Injaz Al-Maghrib

Article suivant

Replay. L’émission « Ach Waqe3 » du lundi 22 mars 2021