Diplomatie

L’Elysée aurait choisi Hélène Le Gal nouvelle ambassadrice de France à Rabat

L’ex ambassadrice de France en Israël, Hélène Le Gal, aurait été nommée à la tête de l’Ambassade de France à Rabat, rapporte Maghreb Intelligence citant l’hebdomadaire Jeune Afrique.


Première femme nommée à ce poste au Maroc, la jeune diplomate de 52 ans devrait prendre ses fonctions dès le mois de septembre prochain. Elle succède à Jean-François Girault qui a occupé ce poste pendant quatre ans.

Diplômé de l’Institut Politique de Paris, elle a eu une longue carrière dans les rouages de la diplomatie française, passant par l’Espagne, Bruxelles et le Québec avant de devenir, en 2012, conseillère Afrique de l’ancien président François Hollande.

Elle sera assistée dans sa mission par Serge Mucetti, ancien ambassadeur à Djibouti et en Centrafrique, qui héritera du poste de Consul général à Rabat.

Hélène Le Gal a entamé sa carrière en 1988 au ministère des Affaires étrangères, puis a occupé différentes fonctions diplomatiques. Elle a d’abord été nommée ambassadrice de France à Ouagadougou entre 1988 et 1990. La diplomate a ensuite occupé plusieurs postes notamment à Madrid, à Tel-Aviv, à Bruxelles, puis comme Consul au Québec avant d’être rappelée à Paris. En 2012, elle a été nommée à la tête de la puissante cellule africaine de l’Elysée.

Sous-directrice Afrique centrale et orientale au Quai d’Orsay (2005-2009), elle a été la première femme à s’asseoir au poste de conseillère Afrique au sein de la cellule diplomatique élyséenne dirigée par Paul Jean-Ortiz.

Le Gal porte l’Afrique dans son coeur

La diplomate a occupé plusieurs postes en relation avec l’Afrique jusqu’à sa dernière responsabilité de conseillère Afrique de l’ancien Président François Hollande. Une bonne expérience qui a aiguisé ses connaissance du continent. De cette relation professionnelle découle un fort attachement avec l’Afrique. « Mon premier poste en 1988, comme deuxième secrétaire à Ouagadougou, au Burkina Faso, s’est fait un peu par hasard mais j’ai tout de suite adoré l’Afrique. Et j’ai gardé un attachement très fort avec ce continent », confie celle qui est devenue ensuite sous-directrice de l’Afrique centrale et orientale au Quai d’Orsay, des fonctions qui ont valu à la nouvelle ambassadrice de France à Rabat le titre de « Madame Afrique« .

Le Gal succèderait à Jean-François Girault

L’actuel ambassadeur de France à Rabat, Jean-François Girault, fut l’un des meilleurs diplomates que le Maroc ait connus. En effet, l’ancien ambassadeur de France en Syrie (2002-2006), en Irak (2006-2009), au Vietnam (2010-2012), puis directeur d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (2012-2015) au ministère des Affaires étrangères et du développement international, a accompli un brillant mandat de quatre ans au Maroc. Le diplomate français était très présent sur la scène politique et économique nationale. « Nous, Français et Marocains, avons une haute idée de notre partenariat d’exception et de son rayonnement, un partenariat solidaire projeté dans l’action et dans l’innovation, en particulier pour l’Afrique », avait-il assuré lors d’une réception organisée à l’occasion de la commémoration de la fête nationale française du 14 juillet dernier.

 

 
Article précédent

Circulation : Casablanca la future Smart City

Article suivant

Parker-Hannifin recapitalise sa filiale marocaine SINFA