Business

HMV: les Majors de la musique ne comptent pas venir à la rescousse de la chaîne

Universal, Sony et Warner n’ont pas l’intention de racheter la dernière chaîne britannique de magasins de vente de CD et DVD encore en vie.


Après avoir échoué à se sauver de la faillite, HMV a fait appel lundi au cabinet Deloitte afin que ce dernier puisse trouver acheteur des 247 magasins dont elle dispose.
Les Majors de la musique auraient versé par le passé environ 40 millions de livres sterling pour sauver la chaîne de distribution, qui réalise 25 % des ventes annuelles de l’industrie des CD et DVD en Grande Bretagne. Il est désormais improbable qu’elles injectent du capital à nouveau pour sauver la compagnie britannique, et cela alors même que Universal et Sony sont elles-mêmes actionnaires à hauteur de 5 % de la chaîne britannique. Tout aussi improbable est l’idée que les Majors s’allient à un groupement éventuel désireux de racheter la chaîne.

Malgré cette période tourmentée, Trevor Moore, président actuel de HMV, a déclaré « qu’il y avait de nombreuses options de sortie de crise pour cette entreprise et qu’il était toujours fermement engagé à poursuivre le développement de la marque ».

Bien que la fermeture d’un certain nombre de magasins soit aujourd’hui inévitable, la rumeur court que plusieurs fonds de Private Equity seraient sur les tablettes pour reprendre la chaîne, notamment Jon Moulton’s Better Capital et Endless and Hilco.

 HMV possède 230 magasins au Royaume Uni et en Irelande, ainsi que 8 magasins à l’international (6 à Hong Kong et 2 à Singapour). Le groupe dispose également de 9 magasins distribuant la marque Flopp. Il emploie 4550 personnes dont la plupart au Royaume Uni.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le CMI dévoile ses derniers chiffres

Article suivant

Les illusions de la préférence nationale 1/4