Médias

Hommage à Jean-Louis Servan-Schreiber

Un hebdo qui se respecte comme « Challenge » ne peut passer sous silence la mort, cette semaine, de Jean-Louis Servan-Schreiber.


Cet homme fut au Maroc le directeur de La Vie Économique où il réunira la fine fleur de la plume francophone des années 90. Abdellah Stouky, Jamal Berraoui, Said Seddiki, Ahmed Reda Benchemsi… parmi tant d’autres.

Lire aussi | La CGEM crée une nouvelle fédération

En sport, il s’était intéressé aussi à la manière dont Najib Salmi parlait de la chose sportive. C’était l’époque où la fédération de football était dirigée par le Général Housni Benslimane (la Vie Économique y publia une interview très remarquée car extrêmement rare vu la discrétion du personnage), mais aussi le temps de Benazzi capitaine du rugby français, des espoirs nés autour du sport féminin (tennis, athlétisme) et de la montée en puissance du golf sous l’impulsion de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, des rivalités Raja/Wydad et leur coté socio-culturo-économico et bien sûr politique. Après les heures à la rédaction, les retrouvailles entre potes dans les cafés et brasseries du coin étaient hautes en couleur. Ah ce qu’on a pu entendre de la part de feu Said Seddiki et de tous les autres ! C’était il y a 30 ans. C’était au siècle dernier… C’était il y a un siècle.

Lire aussi | Le groupe AMA Détergents investit 40 MDH dans les produits d’hygiène en papier

Pour rappel, le journaliste et patron de presse, qui avait notamment fondé L’Expansion, est décédé samedi à l’âge de 83 ans, a annoncé dimanche Psychologies magazine, une de ses plus célèbres publications. Il est décédé des suites du Covid-19, a affirmé sa famille, confirmant une information du Journal du Dimanche. Né dans une célèbre famille de presse aux côtés notamment de son frère Jean-Jacques, fondateur de L’Express, Jean-Louis Servan-Schreiber était un « journaliste et essayiste à la curiosité insatiable », a indiqué Psychologies magazine sur son site. Il avait dirigé le mensuel axé sur le bien-être et le développement personnel pendant 10 ans, le transformant en publication à succès, déclinée à l’étranger. Jean-Louis Servan-Schreiber avait racheté l’hebdomadaire marocain La Vie Économique en 1991 et a colloboré avec Fahd Yata et Jamal Berraoui. Ce dernier, en tant que rédacteur en chef, était en charge de la jeune équipe de journalistes composée entre autres de Aboubakr Jamaï, Ahmed Reda Benchemsi, Ali Ammar et Ali Lmrabet. Jean-Louis Servan-Schreiber a modernisé la publication notamment en ouvrant le magazine purement économique vers la politique et en mettant en place une gestion innovante à l’époque au Maroc surtout au niveau de la publicité. Le succès était au rendez-vous puisque le magazine se vendait à 20.000 exemplaires par semaine. Jean-Louis Servan-Schreiber a par la suite revendu La Vie Économique au groupe Caractère en 1997.

 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio

Article suivant

Le tunisien Fininfo Solutions se lance au Maroc