Santé

Hôpital de campagne à l’OFEC : deux SDL de Casablanca réagissent

Suite aux informations relayées par certains médias électroniques relatives à la construction de l’hôpital de campagne provisoire sur la place de l’Office des Foires et des Expositions de Casablanca, les deux sociétés de développement local (SDL) Casa Iskane et Équipements et Casa Events et Animation, apportent des précisions.


Casa Iskane et Équipements et Casa Events et Animation ont apporté des précisions suite aux informations relayées par certains médias électroniques relatives à la construction de l’hôpital de campagne provisoire sur la place de l’Office des Foires et des Expositions de Casablanca pour disent-elles, « clarifier la situation à l’opinion publique et éviter toute suspicion ou confusion ». Les deux sociétés de développement local (SDL) de Casablanca affirment que  le Conseil de la Région de Casablanca Settat, le Conseil de la ville de Casablanca et le Conseil Préfectoral de Casablanca les ont « mandatées pour la réalisation de ce projet, à réaliser dans les meilleurs délais ».

« Vu les circonstances exceptionnelles que traverse le Maroc et le monde ainsi que l’urgence qui caractérise ce projet, les engagements pris par les deux sociétés de développement local pour la réalisation de ce projet ont été réalisés dans le strict respect des termes du décret n° 2-12-349 du 8 Jumada I 1434 ( le 20 mars 2013) relatif aux marchés publics et de la circulaire du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme administrative qui évoque les procédures d’accompagnement au profit des institutions et des entreprises publiques afin d’assurer une flexibilité de gestion pendant la période d’urgence sanitaire liée à la pandémie du Covid19 », expliquent les deux SDL qui précisent que ces mesures limitent les contraintes résultant de l’état d’urgence sanitaire et l’exemption des exigences législatives et réglementaires en vigueur. Les deux SDL indiquent que les donneurs d’ordre au sein des institutions et des entreprises publiques peuvent choisir, sous leur responsabilité et selon ce qui convient, une procédure pour engager les dépenses, soit des consultations restreintes, des marchés négociés, ou des offres à la demande sans limitation du plafond. Et de préciser que c’est en tenant compte de ce contexte et des circonstances exceptionnelles que les sociétés de développement local ont procédé à une consultation restreinte de 20 différentes sociétés, réputées dans divers secteurs d’activité, pour leur compétence et leur professionnalisme. « Ces consultations ont permis de retenir 15 prestataires, disposant des matériaux et matériels nécessaires pour faire face aux prestations exigées et qui se sont engagés à réaliser les travaux programmés en un délai de 2 semaines. Les prestataires ont mobilisé toutes les ressources humaines et logistiques en instaurant des shifts de travail jour et nuit afin de respecter les délais », justifient-elles. 

Lire aussi : Port obligatoire du masque au Maroc : l’étude qui a été à l’origine de la réunion des ministres

 

 
Article précédent

Coronavirus : 97 nouveaux cas, 1.545 au total, samedi 11 avril à 18h

Article suivant

Solidarité et empathie pour vaincre le coronavirus : le wake up call de l’Afrique à la communauté internationale