Startup

Hseven lance un programme d’accélération en faveur des startups africaines

Bonne nouvelle pour les startups et les porteurs de projets innovants. Hseven, un accélérateur de startups fondé par sept entrepreneurs marocains vient de lancer un programme destiné à booster l’écosystème des startups africaines et de la diaspora.


Il s’agit de « Hseven Disrupt Africa », programme d’accélération de startups inspiré des meilleures pratiques d’accélérateurs de startups de calibre mondial. C’est une initiative qui cible notamment les startups « seed » et « early stage » composées d’une équipe d’entrepreneurs dont les projets présentent un impact et un potentiel à grande échelle en Afrique, à travers des services, des produits, des modèles économiques novateurs ou en rupture.

« Le programme démarrera par un appel à candidatures global suivi d’une sélection internationale à travers un roadshow qui démarrera en Septembre dans les villes suivantes:  New York, Montréal, San Francisco, Shanghai, Dubaï, Londres, Amsterdam, Paris, Casablanca et ainsi que les principales villes marocaines », explique Amine Al-Hazzaz, fondateur et président de Hseven. Notons que le programme va démarrer par un appel à candidatures global suivi d’une sélection internationale via un roadshow dès le mois de septembre dans les villes de New York, Montréal, San Francisco, Shanghai, Dubaï, Londres, Amsterdam, Paris, Casablanca et ainsi que les principales villes marocaines.

Lire aussi : Ces startups prometteuses en cours d’incubation

Ainsi, les startups qui auront été sélectionnées bénéficieront d’un investissement de démarrage de 150.000 euros au début du programme pour 5 à 7% d’équité, puis un éventuel investissement complémentaire de 500.000 à 1.5 million d’euros à la fin du programme. Selon Amine Al-Hazzaz, ces investissements seront effectués, grâce notamment à un partenariat avec la firme de Capital-Risque Azur Partners. Il est à noter également que Hseven le programme va aussi bénéficier du soutien financier de la Dutch Good Growth Fund (DGGF) et du programme Innov-Invest de la Caisse Centrale de Garantie (CCG).

Il faut savoir que dès le démarrage du programme, les startups sélectionnées prendront part à 15 master-classes et workshops animés par des praticiens et des technologistes, de même que par des experts partenaires de Hseven tels que Fabernovel, PricewaterhouseCoopers (PwC), Amazon Web Services et l’École Centrale. Aussi, les startups bénéficieront d’un mentoring sur mesure, avec des séances avec plus de 350 mentors marocains et internationaux qui sont des entrepreneurs en série, dirigeants, investisseurs, experts. Amine Al-Hazzaz ajoute que les bénéficiaires auront accès à un crédit gratuit de 100.000 dollars de solutions Amazon Web services.

« Hseven mettra aussi à leur disposition son réseau de leaders influents et celui de ses partenaires afin de leur faciliter l’accès aux marchés auprès des plus grandes entreprises nationales et internationales, et à plus de financement à travers des meetings organisés avec les 50 firmes de capital-risque intéressées par les startups marocaines et africaines.   De même, tout au long du programme, les équipes bénéficieront de 6 mois de résidence dans un campus moderne et innovant de 1100 m2 au cœur de la Marina de Casablanca », poursuit-il. Soulignons que l’appel à candidatures est déjà ouvert, et ce jusqu’au 31 Août 2019. Au total, 15 à 20 équipes seront retenues pour le programme et seulement 10 se verront ouvrir les portes du programme qui démarrera le 4 novembre 2019.

 

 

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Création d’entreprise : les procédures simplifiées

Article suivant

Abattoirs : l’Ordre des vétérinaires monte au créneau