BTP

Hyundai Heavy Industries perd son distributeur au Maroc

Après plus de 10 ans de collaboration, le sud-coréen Hyundai Heavy Industries (division Industrie lourde du conglomérat Hyundai) et le marocain Diwan Attadbir, mettent fin à leur partenariat.


Ce groupe de PME locales n’est plus. Il y a quelques semaines, le représentant exclusif sur le territoire marocain de la marque Hyundai pour les engins de travaux publics, en activité depuis 2008 à travers Hyundai Construction Equipment Maroc (HCEM), baisse le rideau.

Il faut dire que cette filiale à 100% de Diwan Attadbir, a traversé deux années difficiles où le marché des équipements de BTP (dont pelleteuses, chargeuses, broyeuses et autres) a essuyé des replis significatifs, ce qui a fortement dégradé ses ventes et affaibli sa trésorerie. Et avec des perspectives toujours incertaines pour le secteur du BTP, la maison mère de HECM a décidé de repositionner sa filiale sur le marché automobile qui, lui, est en pleine progression au Maroc et ce, en devenant concessionnaire de Fiat Chrysler Auto Maroc.

Rebaptisée Hi-Tech Car Equipment and Machinery, HCEM s’est donc convertie à la distribution automobile, un secteur que les associés Diwan Attadbir connaissent bien pour avoir été, dans une vie antérieure, impliqués dans la réussite du lancement de KIA Motors au Maroc. Aussi, avec un investissement de plus de 20 millions de dirhams et la transformation de son show-room de Zenata (entre Casablanca et Mohammedia) qui s’étend sur 3.000 m² en espace de vente et de service après-vente des produits de son nouveau partenaire, HECM est déterminée à effacer son insuccès dans le matériel de BTP et redevenir l’une des filiales les plus rentables de son groupe qui compte une présence dans le courtage en assurance et la location de grues et de matériel de transport spécial.

Quant aux engins de BTP de marque Hyundai, ils ne sont plus commercialisés aujourd’hui au Maroc, en attendant que Hyundai Heavy Industries identifie un nouveau distributeur pour y aspirer quelques parts de marché face aux constructeurs asiatiques (notamment japonais, tels Toyota et Sumitomo).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Football, ce sport populaire dans un pays séculaire

Article suivant

Botola : Première défaite de la saison pour le WAC