Investissement

IDE : le Maroc capte 3,6 milliards de dollars en 2018

Le Maroc a pu drainer en 2018 des entrées nettes d’Investissements directs à l’étranger (IDE) de 3,6 milliards de dollars, soit une hausse de 36% par rapport à 2017, selon le rapport économique et financier accompagnant le projet de loi de Finances (PLF 2020).


Grâce à ce résultat, le Maroc a amélioré son positionnement régional s’adjugeant la quatrième position en Afrique en termes d’accueil des IDE, juste derrière l’Egypte (6,8 milliards de dollars), l’Afrique du Sud (5,3 milliards) et le Congo (4,3 milliards), souligne le rapport.

En 2018, la structure par pays des entrées d’IDE au Maroc permet de relever le net rebond des investissements originaires de l’Irlande, qui est devenue le premier investisseur au Maroc, avec 20% du total, après 10% en 2017, fait observer la même source.

L’Irlande devance ainsi la France, qui arrive en seconde position avec 17% des flux d’IDE reçus par le Maroc contre 23% en 2017, ajoute la publication, qui note que les Emirats Arabes Unis (8,2%), le Danemark (7%) et l’Espagne (6%) forment respectivement la liste des cinq premiers pays investisseurs dans le Royaume.

Par ailleurs, le rapport souligne que d’un point de vue sectoriel, les assurances et l’industrie constituent les secteurs les plus attractifs de l’économie nationale en 2018, représentant 21% et 18,2% respectivement du total des IDE reçus par le Maroc.

Ces mêmes secteurs, poursuit le rapport, sont suivis des secteurs de l’immobilier (16%), du commerce (10%), de l’énergie et des mines (9%) des transports (8%) et du tourisme (5%). 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Efficacité énergétique : 150.000 emplois prévus à l'horizon 2030

Article suivant

L'ANCP : "Le ministre de la Santé n'a pas pris cette mesure"