High-Tech

IFA 2019 : toilettes connectées et robots pour animaux domestiques

Salon Des robots pour animaux, aux fours à commande vocale, voici les produits stars cette année de l’IFA de Berlin, plus grand salon européen dédié aux nouveautés technologiques. 


Une application pour se rappeler d’aller aux toilettes ? L’entreprise D-Free propose d’équiper les enfants en bas âge mais aussi les seniors de sa dernière innovation. À l’aide d’un capteur installé sur l’abdomen, une application numérique détectant les changements de taille de la vessie et son degré de remplissage, permet à son propriétaire de prédire quand il aura besoin d’uriner.

Déjà en vente en France, aux États-Unis et au Japon, ce système d’alerte permettrait également d’indiquer au personnel de maisons de retraite quels patients devraient prochainement se rendre aux toilettes.

Lors de cette édition de l’IFA, la tendance est également aux animaux de compagnie. Le robot « Pet Fitness » de la startup californienne Varram se propose de jouer avec le chat ou sortir le chien, via des instructions données par téléphone. Des exercices sont mêmes programmables pour stimuler les animaux de compagnie avec à la clé des récompenses, offertes sous forme de friandises, qui tombent du petit robot ovoïde. Autre constat fait lors de ce salon : l’intelligence artificielle colonise désormais la maison, du four au frigidaire en passant par la machine à laver.

Le système Home Connect de Siemens propose ainsi à ses clients un réfrigérateur intelligent : à l’aide de caméras installées à l’intérieur, il leur propose non seulement des recettes en fonction des aliments présents, mais leur suggère aussi une liste de courses pour les réaliser. Une fois le plat préparé, pourquoi ne pas ouvrir par simple commande vocale le four qui aura préalablement été préchauffé ? Dans la pièce voisine, la machine à laver peut désormais enregistrer la quantité d’humidité contenue dans les vêtements et transférer directement l’information au sèche-linge voisin, permettant ainsi d’affiner le temps de séchage. Hélas, le capteur ne peut pas (encore) détecter si une chaussette noire égarée est sur le point de ruiner le linge blanc, «ce qui serait pourtant utile», admet en souriant une porte-parole de Siemens.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Mezouar:« La 2ème édition de l’Université d’été est un succès »

Article suivant

2ème Université d’été de la CGEM : un patronat en pleine mutation