Financement

IFC accorde un financement de 30 millions de dollars à la région Fès-Meknès

Après avoir fait le premier pas en janvier dernier avec la région de Casablanca-Settat, IFC accélère le rythme de son soutien aux régions marocaines. L’institution, membre du groupe de la Banque mondiale, a, en effet, signé le 17 décembre, un accord de financement avec la Région Fès-Meknès.


Il s’agit d’un financement consistant en un prêt de 30 millions de dollars et vise à améliorer le réseau routier rural de la région afin de soutenir le développement économique régional en luttant contre les disparités territoriales et en permettant aux habitants de localités enclavées d’accéder plus facilement aux emplois et aux services sociaux. Soulignons que cette la Région Fès-Meknès est l’une des régions les plus dynamiques du royaume, avec une économie principalement orientée sur les secteurs de l’agriculture, du textile, de l’artisanat et du tourisme. Il est à noter aussi que le financement sera utilisé par les communes de la région pour s’approvisionner en équipements et matériel de stérilisation afin de désinfecter les lieux publics et ainsi lutter contre la propagation du Covid-19.

Lire aussi| Achraf El Boustani, Directeur Général de Ford Afrique – Direct Markets : « Notre distributeur Scama-Auto Hall a bien réagi pour accompagner la reprise »

« C’est indéniablement grâce à la connaissance des réalités marocaines par l’équipe de la Société Financière Internationale et à son sens de l’écoute que nous avons pu arriver à cette conclusion heureuse », a souligné Mohand Laenser, Président du conseil de la Région Fès-Meknès. «  Nous sommes heureux d’aider la Région Fès-Meknès à accéder à des mécanismes de financement innovants pour favoriser le développement des territoires ruraux et lutter contre la crise du Covid-19. Le développement d’un solide réseau routier rural est essentiel pour lutter contre l’enclavement et soutenir la reprise économique », a, pour sa part, assuré Xavier Reille, Directeur d’IFC pour le Maroc, la Tunisie et l’Algérie.

Lire aussi| Innovation: l’ANP et Portnet SA lancent le 1er Hackathon digital du secteur portuaire

Force est de remarquer que ce prêt est le second financement commercial sans garantie souveraine accordé par IFC à une collectivité territoriale marocaine après celui de la Région Casablanca-Settat en début d’année. Notons aussi que le partenariat s’inscrit aussi dans le cadre plus large du programme du groupe de la Banque mondiale pour soutenir le développement local et accompagner le processus de régionalisation avancée au Maroc. Ainsi, le soutien d’IFC, dans ce sens, comprend des projets d’assistance technique et des appuis pour le développement de partenariats public-privé (PPP). Aussi,  l’investissement d’IFC s’accompagne-t-il d’un programme d’assistance technique pour aider la Région Fès-Meknès à développer et moderniser ses infrastructures routières rurales selon les meilleurs standards en matière environnementale et sociale, et à s’assurer que ces infrastructures soient entretenues de manière adéquate et ainsi permettre leur utilisation sur le long terme.

 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM

Article suivant

Votre e-magazine Challenge du vendredi 18 décembre 2020