Entrepreneuriat

IFC lance un nouveau programme pour aider les startups du Maghreb à se développer

Bonne nouvelle pour les entrepreneurs et les startups du Maroc. IFC vient de lancer un nouveau programme d’assistance technique visant à aider les startups basées en Algérie, en Libye, au Maroc et en Tunisie à croître et à se développer à travers l’Afrique du Nord. Les détails.


Ce programme, baptisé Start Maghreb, et lancé le 3 juin, rassemble des start-ups, des incubateurs, des accélérateurs, des investisseurs, des institutions publiques et  des bailleurs de fonds afin de partager des connaissances, d’identifier les points de blocage et de trouver des solutions pour favoriser le développement de ces jeunes entreprises. Notons que l’initiative comprendra une série de dialogues public-privé, et mettra en œuvre des programmes ciblés pour répondre aux besoins des start-ups.

L’objectif de Start Maghreb est d’aider les start-up opérant dans ces quatre pays à accéder à de plus grands marchés à travers le Maghreb et ainsi créer davantage d’emplois et d’opportunités pour les jeunes de la région.

Lire aussi| Mutandis s’offre le leader américain des conserves de sardines premium

« Les jeunes du Maghreb sont parmi les plus innovants au monde. Ils l’ont démontré en créant de nombreuses start-ups qui répondent aux besoins de leurs communautés. Notre nouveau programme va permettre de renforcer le développement des start-ups à travers la région et de stimuler la coopération régionale et la création d’emplois », a assuré Xavier Reille, directeur d’IFC pour le Maghreb.

Force est de remarquer que les entrepreneurs et les startups occupent une place importante dans l’économie du Maghreb, contribuant ainsi à l’innovation, à la création d’emplois et à la croissance. Toutefois, le constat montre que l’écosystème dans lequel ils évoluent n’est pas assez développé et les startups font face à un certain nombre de difficultés en termes d’accès à de nouveaux marchés, de lancement de nouveaux produits ou d’accès au financement. IFC précise ainsi que ce nouveau programme vise à faciliter une  plus grande intégration régionale pour les startups, et qu’il permettra de développer de nouveaux partenariats avec des bailleurs de fonds et créer des synergies pour promouvoir l’écosystème des startups à travers le Maghreb.

Lire aussi| Les sociétés cotées ont investi 2,5 milliards de DH au 1er trimestre 2021

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 395 nouveaux cas, 520 423 au total, jeudi 3 juin 2021 à 16 heures

Article suivant

Les impératifs de la relance [Par Jamal Berraoui]