Actualités

Il fait l’actu : Abdelilah Benkirane


 La Commission nationale chargée de la réforme  des régimes de retraite s’est réunie, hier mardi 2 décembre 2014  à Rabat, sous sa présidence en présence de plusieurs ministres, acteurs économiques et centrales syndicales.

Concernant les mesures d’urgence spécifiques au régime des pensions civiles,  le Chef du gouvernement a fait savoir que malgré l’adoption par le Conseil économique, social et environnemental (CESE)  des mesures proposées dans le cadre des deux projets de lois qui lui ont été soumis, à  savoir l’augmentation de l’âge de la retraite, l’augmentation des cotisations  et la révision de la procédure de calcul des pensions, les recommandations  présentées par le Conseil dans ce cadre pourraient retarder de 5 ans et demi le déficit de ce système, tandis que les propositions du gouvernement tablent sur  un retard de 8 à 9 ans.

Il a jugé insuffisante la période recommandée dans le rapport du Conseil pour la mise en place de deux pôles, public et privé, dans un cadre consensuel avec les acteurs économiques et sociaux, ainsi que pour la réalisation de la  réforme globale escomptée. Benkirane a également relevé l’impératif de créer un mécanisme susceptible d’élaborer le cadre général du système de retraite selon une feuille de route constituant une base pour un accord tripartite en vue de transiter du système actuel vers le nouveau système, dans le cadre d’une approche bipolaire public-privé. Il a, dans ce cadre, appelé les commissions des deux secteurs à poursuivre le dialogue social, à reprendre leurs travaux dans le plus bref délai et à soumettre leurs rapports au comité national du dialogue social (CNDS).

 

 
Article précédent

AGENDA : Et de 4 pour la Journée du Capital Investissement

Article suivant

Newsletter du 03 Décembre 2014 : Investissement - Le sud-africain Delta International compte se renforcer au Maroc