Il fait l'actu

Il fait l’actu : Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib

Le patron de la Banque centrale, Abdellatif Jouahri, est désormais flexible quant à l’utilisation des monnaies virtuelles après sa mise en garde en novembre 2017 sur la question.


Le wali de Bank Al-Maghrib se dit même ouvert sur le sujet. C’était à l’occasion de la conférence régionale pour l’Afrique et le Moyen Orient organisée par Bank Al-Maghrib en partenariat avec le Fonds Monétaire International (FMI), ce 13 mars à Rabat, sous le thème « La transformation digitale: opportunités et risques liés à la Fintech ».

« Parfois, les banques centrales sont appelées à concevoir des solutions provisoires en l’absence d’attribution statutaire, comme c’est le cas pour les crypto-actifs. Nous avons été interpelés à cet égard ici au Maroc en 2017 et avons dû approcher le problème par l’angle de la protection du consommateur pour attirer son attention sur les risques qui leur sont associés, mais il faudrait bien préciser que nous n’avons pas pris de position définitive sur la question », a-t-il affirmé.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Maroc : les priorités de la Banque mondiale pour les six prochaines années

Article suivant

BMCE Bank ne recrutera pas en 2019