Actualités

Il fait l’actu : Ali Fassi Fihri

Ali Fassi Fihri, directeur général de  l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE)   est à la Une de tous les quotidiens de ce mardi,  suite à la signature hier à Rabat  du contrat –programme entre l’Etat http://www.cg.gov.ma et l’ONEE.


Ce contrat-programme tant attendu et à maintes reprises repoussé est une réalité depuis hier. Il vient à point nommé pour sauver l’ONEE d’une faillite annoncée en raison des difficultés financières dans lesquelles l’Office se débat  des années durant.

Ledit  contrat-programme signé lors d’une cérémonie présidée par Abdelilah Benkirane verra l’Etat injecter pas moins de 45 milliards de dirhams soit l’équivalent de 5,5 milliards de dollars couvrant la période 2014- 2017.

L’Etat assurera 70% du montant. Les 30% restants devront être assurés par des ajustements tarifaires à compter du 1eraoût prochain. Traduction : des augmentations tarifaires pour les clients  qui se chiffreront à près de 14 milliards de dirhams. Néanmoins, l’ajustement tarifaire  n’affectera pas les ménages modestes   au nombre de 4,1 millions d’abonnés et dont la consommation mensuelle  en électricité est inférieure à 100 kWh. Idem pour les 2,2 millions d’abonnés dont la consommation reste égale ou inférieure à 6m3 par mois.

L’Etat aidera également Ali Fassi Fihri à recouvrer 3,5 milliards de dirhams d’arriérés.

La bouffée d’oxygène apportée par l’Etat à l’ONEE ne signifie pas un chéque en blanc. L’office doit faire des efforts en termes d’économies et de bonne gestion.

Ainsi donc, Ali Fassi Fihri n’aura plus en principe  de raison pour être sous tension !

 

 
Article précédent

La déconfiture européenne par ( Jamal Berraoui )

Article suivant

Maroc-Sénégal Le groupe Alliances construira 30.000 logements