Flash-eco

Il fait l’actu : Anouar Benazzouz, Directeur Général de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM)

Le patron de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a tenu hier, mardi 14 octobre, une rencontre avec la presse à Casablanca dans laquelle il a fait le tour des actualités de son entreprise. Cette sortie intervient suite aux allégations portées par un organe de presse arabophone accusant ADM d’utiliser des matériaux non conformes dans la couche de forme du chantier de construction de l’autoroute Safi-El Jadida. Mais selon, Anouar Benazzouz, les travaux de ce chantier qui ont atteint en septembre 2014 un taux d’avancement moyen de 40%, se déroulent de manière normale. Il a ainsi rejeté catégoriquement ces accusations puisque le système de contrôle de qualité déployé par ADM sur tous ses chantiers ne permet en aucun cas que de tels dérapages se produisent. Ce système de qualité prévoit trois niveaux de contrôle. Le premier exercé en interne par l’entreprise, le deuxième contrôle, dit externe, est exercé par une équipe indépendante de la production et le troisième, dit extérieur, est exercé par le Laboratoire public des études et des essais. Voici enfin ce qui clôt la polémique de ces dernières semaines autour de l’autoroute de Safi et de la société turque en charge de sa réalisation. 


Coté nouveauté concernant le trafic autoroutier, Benazzouz a, entre autres, annoncé un système d’alerte-bouchon via une application sur Smartphone qui devrait être généralisé sur tout le réseau autoroutier du royaume, afin de faciliter la vie aux usagers.

 

 

 
Article précédent

Climat des affaires : Benkirane animera une conférence à Casablanca

Article suivant

Crowdfunding : fin du monopole des banques ?