Il fait l'actu

Il fait l’actu : général Abdelhak El Kadiri, ex-inspecteur général des FAR

Le général de corps d’armée Abdelhak El Kadiri, ancien inspecteur général des Forces armées royales (FAR) et DG de 1983 à 2001 de la Direction générale des études et de la documentation (DGED), est décédé ce mardi 21 novembre 2017 à Rabat.


Né à El Jadida, le défunt est entré en service dans les rangs des Forces armées royales (FAR) le 1er juillet 1956. Il a suivi sa formation militaire à l’École spéciale  militaire de Saint-Cyr en France, a précisé l’état-Major général des FAR. Feu le général de Corps d’Armée Abdelhak El Kadiri était un officier d’infanterie qui a exercé, pendant sa longue carrière professionnelle, toutes les fonctions afférentes à son statut d’officier des FAR, a souligné la même source, ajoutant que le défunt a occupé plusieurs hautes fonctions dont celles de directeur de l’Ecole de perfectionnement des cadres du ministère de l’Intérieur à Kénitra, de directeur général de la Sûreté nationale et de directeur général de la DGED. Un parcours bouclé par la fonction d’inspecteur général des FAR qu’il a occupée jusqu’au 26 juillet 2004.

Diplômé de l’École d’Etat-major de Paris, le défunt général a été nommé par SM le roi chef suprême et chef d’état-major général des FAR au grade de Général de corps d’armée le 31 juillet 2000. Feu le général de Corps d’Armée Abdelhak El Kadiri était détenteur de plusieurs décorations nationales et étrangères, dont le Grand Cordon de l’Ordre du Trône et la Grande Croix du Mérite avec Etoiles des Ordres de Mérite de la République fédérale d’Allemagne. Il était également Grand officier de l’Ordre de la Légion d’honneur de France et Commandeur de l’Ordre du Mérite français.

SM le roi Mohammed VI a adressé dans ce sens un message de condoléances à la famille du général de corps d’armée, Abdelhak El Kadiri. Dans ce message, SM le roi a indiqué avoir appris avec une profonde peine et une grande affliction la triste nouvelle du décès du général de corps d’armée Abdelhak El Kadiri, que Dieu ait son âme en sa sainte miséricorde. En cette douloureuse circonstance, le souverain a exprimé à la famille du défunt, et à travers elle à tous ses proches et amis ainsi qu’à sa grande famille au sein des Forces armées royales, Ses vives condoléances et ses sincères sentiments de compassion, implorant le Tout-Puissant de leur accorder patience et réconfort.

SM le Roi a souligné que ce décès constitue une grande perte, non seulement pour la petite famille du défunt, mais également pour sa patrie qui a perdu ainsi un officier supérieur, qui a occupé de hautes fonctions et responsabilités militaires, avec compétence, intelligence et dévouement, et dont la bravoure et la discipline constituent un exemple à suivre. Le Souverain a dit aussi se remémorer les qualités du défunt, son intégrité, son honnêteté et son attachement sincère à la patrie, à ses constantes et à ses valeurs sacrées.

« Tout en partageant votre peine suite à cette perte cruelle, Nous vous assurons de Notre bienveillance et de Notre haute sollicitude et implorons le Tout-Puissant de rétribuer amplement le défunt pour ses services louables et actions méritoires rendus à son Souverain et à sa patrie et pour son dévouement et son abnégation dans l’exercice de son devoir militaire, par amour à son pays, par fidélité au glorieux trône alaouite et par attachement à ses valeurs suprêmes, conformément à la parole divine : +Ceux-là auront pour récompense un lieu élevé du paradis, à cause de leur endurance, et ils y seront accueillis avec le salut et la paix. Ils y resteront à l’éternité. Quel magnifique gîte et quel magnifique lieu de séjour !+ Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons », conclut le message.

 
Article précédent

Amnistie fiscale pour les résidents étrangers

Article suivant

Le géant émirati Abraaj se désengage du Maroc