Il fait l'actu

Il fait l’actu : Hamou Ouheli, secrétaire d’Etat chargé du développement rural et des eaux et forêts

Une action collective pour offrir des opportunités de travail attrayantes aux jeunes est nécessaire pour répondre au défi de la relève générationnelle dans le secteur agricole, a souligné, mercredi à Meknès, le Secrétaire d’État chargé du développement rural et des eaux et forêts, Hamou Ouheli.


S’exprimant lors d’une conférence sur l’emploi dans le secteur agricole, agro-alimentaire et secteurs associés, dans le cadre de la 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM 2019), le Secrétaire d’État a relevé l’importance d’accompagner les jeunes tout au long de leur cursus, de la formation à l’insertion professionnelle.

Le secteur agricole a connu de nombreuses évolutions techniques et technologiques et va offrir de plus en plus de nouvelles opportunités d’emplois sur toute la chaine de valeur agricole, a-t-il expliqué, faisant observer que l’offre de formation devra être élargie et adaptée aux nouvelles tendances et aux nouveaux besoins, en assurant une formation pour tous les profils, quel que soit le niveau de qualification initiale, et toutes les étapes de la carrière.

« Nous contribuerons, par ailleurs, à présenter une offre de formation de qualité à travers les cités des métiers et des compétences, des centres érigés en pôles d’excellence qui assurent une couverture régionale à l’échelle de l’ensemble du territoire », a-t-il assuré, notant que les secteurs de l’agriculture, de l’agro-industrie et de la pêche seront d’ailleurs présents dans 11 centres sur 12 (agriculture 10 sur 12, agro-industrie 9 sur 12 et pêche 5 sur 12).

L’offre de formation, a-t-il poursuivi, devra avant tout mettre au cœur de ses priorités l’employabilité et la création de passerelles vers un travail de qualité, stable et bien rémunéré, faisant remarquer que cela devra se faire avec une forte implication des professionnels du secteur.

En outre, il a rappelé que le Plan Maroc vert (PMV) a mis en place les bases d’une offre diversifiée et de qualité en matière d’emploi dans le secteur agricole, agro-alimentaire et secteurs associés.

Et d’ajouter que ce processus amorcé ouvre la réflexion pour consolider et booster cette offre aussi bien en termes quantitative que qualitative à travers l’amélioration des conditions sociales de travail des agriculteurs et des employés agricoles en matière de sécurité et couverture sociale, transport et bourse de l’emploi.

Le responsable a encouragé les jeunes à développer leurs idées, à innover et à entreprendre, faisant part de la disposition de son département à offrir l’accompagnement nécessaire pour cette catégorie.

Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, autour du thème « l’agriculture, levier d’emploi et avenir du monde rural » du 16 au 21 avril, le 14ème SIAM constitue un rendez-vous annuel incontournable pour présenter les avancées du Maroc dans le domaine agricole et confirmer le rôle crucial que joue l’agriculture en tant qu’un des leviers majeurs de la croissance économique.

Déployé sur une superficie de 185.000 m² dont 95.000 m² couverts, ce Salon, qui connaît la participation de 1.500 exposants de 60 pays, est l’occasion propice de débattre de plusieurs questions en lien avec l’agriculture marocaine, notamment les moyens de promouvoir l’emploi dans le monde rural, conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

SAS présente à Casablanca son plan d'investissement de 1 milliard de dollars

Article suivant

BAD : la politique agricole du Maroc, un modèle en Afrique