Il fait l'actu

Il fait l’actu : Khalid Boudali, président de Clé de la paix pour le développement et la solidarité

L’association marocaine « Clé de la paix pour le développement et la solidarité », représentée par son président Khalid Boudali, a été élue, mardi soir à Nairobi, membre du bureau exécutif du Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) pour la région Afrique du nord plus l’Égypte.


L’élection de l’ONG marocaine est intervenue dans le cadre de la 3è Assemblée générale permanente de l’ECOSOCC, organe consultatif de l’Union Africaine, dont les travaux se sont tenus du 06 au 11 décembre dans la capitale kényane.

Des associations de la Libye et de Mauritanie étaient aussi candidates lors des élections régionales de l’ECOSOCC. Au niveau national, « l’Union Nationale des Femmes du Maroc » (UNFM) et la Fondation « Orient-Occident » ont été élues membres de l’ECOSOCC.

L’UNFM, qui préside le groupe marocain, était représentée à la 3è Assemblée générale permanente de l’ECOSOCC, par sa vice-présidente, Fatima Dahbi, et son directeur exécutif, Youssef Gherradi, alors que la Fondation « Orient-Occident » était représentée par son directeur de stratégies et développement, Rachid Badouli.

Le Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) a été créé en 2004 en tant qu’organe consultatif de l’UA composé d’organisations de la société civile (OSC). Le principe du Conseil est que la société civile s’organise pour travailler en partenariat avec l’UA.

Il s’assigne pour objectifs de contribuer, par des conseils, à la traduction efficace des objectifs, des principes et des politiques de l’UA en programmes concrets, ainsi qu’à l’évaluation de ces programmes, d’entreprendre des études et faire des recommandations, de contribuer à la promotion et à la réalisation de la vision et des objectifs de l’UA, et de contribuer à la promotion des droits de l’Homme, de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance, des principes démocratiques, de l’égalité des sexes et des droits de l’enfant.

Il vise aussi à promouvoir et à soutenir les efforts des institutions engagées dans la révision de l’avenir de l’Afrique et la construction de valeurs panafricaines afin d’améliorer un modèle social et un mode de vie africains, à favoriser et consolider le partenariat entre l’UA et les OSC et à assumer les fonctions qui lui sont référées par d’autres organes de l’UA.

L’ECOSOCC a été créé conformément aux dispositions des articles 5 et 22 de l’Acte constitutif de l’UA. Ses statuts, adoptés par l’Assemblée de l’UA en juillet 2004, le définissent comme un organe consultatif composé de différents groupes sociaux et professionnels des États membres de l’UA (Assembly / AU / Dec.48 (III)). La première assemblée générale de l’ECOSOCC a été officiellement inaugurée le 9 septembre 2008 à Dar es Salaam, en Tanzanie.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le premier 787-9 Dreamliner de Royal Air Maroc atterrit à Casablanca

Article suivant

e-Commerce en Afrique : le Maroc hissé à la cinquième position