Pêche

Il fait l’actu : Luis Planas Puchades, ministre espagnol de l’Agriculture

La durabilité des ressources de la pêche et de l’environnement marin est une priorité absolue pour l’Espagne, a affirmé mercredi, à Marrakech, le ministre espagnol de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation, Luis Planas Puchades.


« Une pêche durable ne pourra que garantir l’avenir à long terme du secteur et sera un moyen de subsistance pour nos régions côtières », a-t-il ajouté lors des Annonces du renouvellement des engagements au titre de la Déclaration « MedFish4Ever » de Malte dans le cadre de la Conférence de haut niveau de la Commission Générale des Pêches pour la Méditerranée (CGPM) sur les initiatives « MedFish4Ever » (Marrakech 11 et 12 juin).

« C’est dans ce sens que l’Espagne a été à l’avant-garde des captures conformément au principe du rendement maximal durable, qui a permis aux pays d’atteindre les objectifs fixés en 2019, une année en avance de ce qui était prévu dans la politique commune de la pêche de l’Union européenne (UE) », a-t-il précisé.

Et de faire observer que les pays ont pu réussir cet effort grâce à l’approche participative des armateurs, des pêcheurs et des associations ainsi qu’à la collaboration de la communauté scientifique, relevant que « cette expérience doit être transposée maintenant sur la Méditerranée pour obtenir les mêmes résultats en assurant un avenir pour nos pêcheurs ».

Par ailleurs, Planas Puchades a indiqué que l’Espagne compte 2.341 navires qui développent leur activité en Méditerranée, dont les deux tiers sont artisanaux, soulignant dans ce cadre que les prises de ces bateaux sont des produits d’une grande valeur pour les populations côtières.

Il a, en outre, noté que les pays sont appelés à protéger certaines zones afin d’assurer la durabilité des ressources halieutiques.

Dans ce cadre, il a fait remarquer que l’Espagne, qui est le deuxième pays doté de la plus grande zone marine de la Méditerranée, a une protection de la surface marine protégée qui est d’environ 12% de la zone marine espagnole.

Le responsable espagnol a abordé les mesures adoptées par son pays, qui vont dans le sens de « MedFish4Ever », indiquant que l’Espagne a une législation spécifique, un système de permis pour la pêche récréative, qui contribue à la préservation de nos ressources halieutiques.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Wim Hof organise un bain de glace à Casablanca

Article suivant

Casablanca : le siège d'inwi prend feu