Il fait l'actu

Il fait l’actu : Majid El Bouazzaoui, inventeur

L’inventeur marocain Majid El Bouazzaoui vient d’être nommé membre du Comité de sélection de l’Ordre d’honneur « Pour la Science et l’Innovation ».


Cette prestigieuse décoration de Chevalier, Officier ou Commandeur a été fondée par le Forum des Inventeurs de la Roumanie. Elle est attribuée aux personnes ayant des résultats exceptionnels dans le domaine de la science et de l’innovation, ou ayant soutenu l’innovation.

Son objectif est de récompenser des personnes pour leurs mérites particuliers dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de l’innovation. Cette distinction est offerte durant des occasions spéciales telles que les expositions, conférences ou cérémonies de remise de doctorat Honoris Causa.

Parmi les membres du comité de sélection figurent 18 autres hautes personnalités reconnues à l’échelle internationale pour leurs activités remarquables dans le domaine de l’invention et de la Science, dont les présidents des salons d’invention en Malaisie, Pologne, Canada, Russie, Brazil, Indonésie.

Le Forum des Inventeurs de la Roumanie (FIR) est une association à but non lucratif en Roumanie qui vise à soutenir, stimuler le développement et la valorisation des activités de création scientifiques et techniques, ainsi que des problèmes culturels, artistiques mais également liés au droit d’auteur de ses membres, de la diversification de la recherche et du développement technologique, micro-production, etc.

Créé en 2003 par un groupe de professeurs d’université, d’inventeurs d’élite et de chercheurs du centre universitaire de Iasi, FIR organise annuellement le salon européen de l’invention Euroinvent.

Pour rappel, Majid El Bouazzaoui est lauréat de 60 distinctions internationales de 27 pays, dont 28 médailles d’or et a été décoré par SM le roi Mohammed VI.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le leader marocain de l’irrigation acquiert un acteur du phytosanitaire

Article suivant

Économie : la peur de la récession