Il fait l'actu

Il fait l’actu : Miguel Angel Moratinos, Haut représentant pour l’Alliance des civilisations

Le Maroc a réussi, au cours des vingt ans de règne de SM le Roi Mohammed VI, à emprunter le chemin de la modernité et du progrès, tout en restant attaché à ses profondes racines ancestrales et à son identité, a souligné Miguel Ángel Moratinos, Haut représentant pour l’Alliance des civilisations.


« Le Maroc a pu, au cours des vingt dernières années, unir la société autour d’un projet national adapté aux évolutions multiples que connait le monde aujourd’hui, préserver son identité et s’ouvrir au nouveau monde de la technologie et du modernisme », a affirmé Moratinos dans une tribune publiée par le quotidien espagnol « La Vanguardia », sous le titre « Vingt ans de règne de SM le Roi Mohammed VI ».

« SM le Roi a conduit, avec sagesse et perspicacité, Son pays vers le progrès et la prospérité », a insisté l’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération, notant que le Maroc a choisi la bonne voie pour parvenir à renforcer son développement économique et social.

« J’étais témoin de ces 20 années de règne. J’ai eu le privilège et l’honneur de connaître la vision et l’engagement sincère de SM le Roi Mohammed VI envers Son peuple et Son pays, ainsi que de constater les progrès économiques, sociaux et humains considérables réalisés par notre pays voisin », a fait savoir Moratinos.

En matière de politique intérieure, Moratinos a salué le processus de révision constitutionnelle adopté par le Maroc, grâce à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, qui a permis au Royaume de se doter d’une vision prospective à long terme et de mettre en œuvre des réformes structurelles, visant à renforcer le développement et la prospérité du pays.

En 20 ans, le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, a réussi à s’ériger en un pays de référence « incontournable » en Afrique, grâce à sa politique novatrice et ses différentes actions entreprises en faveur du développement du continent, a-t-il relevé, faisant savoir que la politique africaine du Royaume est considérée aujourd’hui comme un modèle pour tous les pays qui veulent accompagner le processus de modernisation du continent.

Le Maroc, a-t-il poursuivi, est considéré aussi comme l’un des pays les plus impliqués dans la lutte contre le changement climatique, notant que l’organisation de la COP 22 à Marrakech a couronné le grand intérêt accordé par le Royaume aux questions climatiques.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Vidéo. Les fans de Fenerbahçe "expulsent" Nabil Dirar du match Bayern

Article suivant

Réformes démocratiques : Pour une rentabilité de l’état de droit