Flash-eco

Il fait l’actu : Mohamed Boussaïd, ministre de l’Économie et des finances


Depuis plusieurs semaines déjà, il est sur tous les fronts avec le projet de loi de finances 2015. Le ministre de l’Économie et des finances faisait également face à la presse ce vendredi 24 octobre à Rabat pour présenter les contours du projet de budget 2015, quelques jours après son dépôt au Parlement. «Le projet de loi de Finances 2015 n’est pas un budget d’austérité. Il n’y aura pas de nouveaux impôts en 2015 et le projet de loi de Finances 2015 n’est pas un budget d’austérité». C’est en ces termes que l’argentier du Royaume a ouvert la conférence de presse. Boussaïd a tenu à souligner d’entrée qu’il n’y aura pas de coupe budgétaire l’année prochaine au niveau des programmes sectoriels et sociaux. Selon lui également, la hausse des investissements publics (189 milliards contre 186 milliards de DH en 2014) et la baisse du déficit budgétaire (4,3% contre 4,9% en 2014) prévues dans le projet de loi de finances 2015 seront possibles, grâce notamment aux réformes engagées en 2014. Concernant les marges budgétaires contenues dans le projet, elles découlent, d’après lui, de la réforme de la Caisse de compensation et de la lutte contre l’informel.

 
Article précédent

Automobile : Le secteur en vedette cette semaine à Tanger

Article suivant

Transition démocratique et liberté d’expression