Non classé

Il fait l’actu : Mohamed Hassan Bensalah, président de la FMSAR

Le marché marocain de l’assurance peut être considéré comme mature et il a encore un bel avenir devant lui, a indiqué, mercredi à Casablanca, le président de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR) Mohamed Hassan Bensalah.


Le Royaume a réalisé d’importantes avancées dans ce domaine, a-t-il souligné lors de la 6ème édition du  »Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance » axée sur  »les nouvelles frontières de l’assurance », annonçant, à cet effet, le lancement avec le ministère de l’Économie et des finances et la Caisse nationale de retraite et d’assurance d’une grande étude portant sur l’inclusion financière pour cerner les besoins en assurances, afin d’être en mesure de construire des offres appropriés.

Évoquant les nouveaux risques auxquels font face, désormais, les compagnies d’assurances, le président a cité notamment le cas des risques de pandémie qui s’intensifient avec l’accélération des flux migratoires ou encore ceux climatiques, qui se multiplient au rythme du réchauffement planétaire, affirmant qu’à ce propos la Fédération travaille en bonne intelligence avec le ministère des finances pour implémenter un dispositif de couverture contre les événements catastrophiques, en utilisant pleinement les capacités locales.

Sur un autre registre, Bensalah a rappelé les accords de coopération conclus, lors de précédentes éditions, avec les assureurs africains (Tunisie, Côte d’Ivoire, Sénégal et Tanzanie), relevant que « cette coopération africaine n’est pas, pour la Fédération, une volonté mais une priorité ».

De son côté, le ministre de l’Économie et des finances Mohamed Benchaaboun a noté que cette rencontre se veut une occasion de débattre de l’avenir de l’assurance et de la réassurance dans le continent avec un focus particulier sur les nouvelles frontières de l’assurance, les limites de l’assurable et les défis qui s’en suivent.

Le ministre a, dans ce sens, appelé à l’élargissement des frontière du secteur de l’assurance, soulignant que le secteur est amené constamment à renforcer ses capacités d’adaptation pour mieux faire face à de nouvelles configurations de risques et à leur caractère de plus en plus complexe.

Plusieurs défis s’opposent aujourd’hui avec acuité et dont le relèvement approprié serait opportun pour élargir les frontières du secteur de l’assurance et l’asseoir sur un sentier de croissance à la fois soutenable et résiliente, a-t-il soutenu.

Pour sa part, le président de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) a rappelé que le risque climatique est au cœur des préoccupations des superviseurs et des assureurs, expliquant que la connaissance de l’impact de ce risque et de l’ampleur du sinistre qui peut occasionner sur les économies et les sociétés est encore relativement limitée et très disparate selon les contextes.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture de cette édition, la FMSAR et le Comité des compagnies d’assurances du Mali (CCAM) ont signé une convention de partenariat technique portant sur une coopération entre les deux organisations dans les domaines de l’assurance automobile, la formation professionnelle et l’échange de données.

Cette édition s’est déroulée en présence de quelque 40 conférenciers et plus de 1000 participants issus des quarte coins du monde, pour échanger autour des nouveaux risques auxquels sont confrontés désormais les assureurs et leur impact sur l’élargissement des frontières de l’assurance.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le nippon Mitsui Kinzoku lance la construction de son usine tangéroise

Article suivant

Elalamy très satisfait du bilan de Maroc PME