Actualités

Il fait l’actu : Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique


Il a tenu une séance de travail, ce vendredi 10 octobre à Rabat, avec une délégation de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), consacrée au suivi du plan d’accélération industrielle 2014-2020. Depuis le lancement devant le Souverain, le 2 mai dernier, de ce nouveau programme d’envergure qui s’inscrit dans le prolongement de la stratégie Emergence, c’est la deuxième réunion du genre entre les deux parties après celle de juin.
Si la première rencontre avait a permis de mettre en place un certain nombre de comités de suivi internes de ce plan d’accélération industrielle ainsi que d’un comité de partenariat avec la CGEM placé sous la présidence du Chef du gouvernement de façon à résoudre un certain nombre de problèmes qui pourrait surgir, la deuxième a été l’occasion pour Elalamy d’annoncer trois bonnes nouvelles à la Confédération patronale. Le ministre s’est en effet engagé à veiller personnellement, autant que possible, à intégrer une composante compensation industrielle au profit des PME pour toute grosse commande publique. Une disposition qui répond aux doléances du patronat. Reste maintenant à déterminer le seuil des marchés publics concernés et les modalités d’application de cette mesure.
La deuxième bonne nouvelle annoncée par l’ancien président de la CGEM concerne la sécurisation de 3 milliards de DH du Fonds de développement industriel (FDI) dans le projet de loi de Finances 2015. Une manne qui permettra de financer les différents axes de ce nouveau plan qui représente une évolution d’Emergence vers des écosystèmes performants.
Troisième bonne nouvelle livrée par Elalamy : la possibilité d’ouvrir le foncier aux investisseurs à travers la formule de location. Dans ce sens, une étude sur le premier parc industriel d’une superficie de 134 ha située à Médiouna, a été lancée par la tutelle pour définir les modalités d’attribution des parcelles de terrain.

 
Article précédent

Environnement : Et de 6 pour Pollutec

Article suivant

Contrefaçon : 198 cas d’importation de marques en 2013