Actualités

Il fait l’actu : Mustapha Bakkoury


Le président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen) est un homme heureux. La Centrale solaire de Ouarzazate a trouvé un nouveau financement. La Banque Mondiale (BM) vient d’accorder 519 millions de dollars (4,5 milliards de dirhams) au Maroc pour la deuxième phase du projet Noor. Cette enveloppe permettra d’« appuyer les efforts en cours au Maroc pour réduire sa dépendance aux combustibles fossiles en développant ses ressources énergétiques renouvelables », explique la Banque mondiale sur son site internet. La première phase du projet de 160 mégawatts, approuvée par la Banque en 2011, est actuellement en construction. Le nouvel accord permettra de financer la deuxième phase de 350 mégawatts, et comprendra l’installation de réflecteurs paraboliques solaires ainsi qu’une tour d’énergie solaire, indique la banque. Cette phase sera financée à hauteur de 400 millions de dollars par la BM et 119 millions de
 dollars par le Fonds de Technologies Propres administré par la banque.  Masen a été créée en 2010 et pilote le plan Noor, qui prévoit d’atteindre 2 000 MW solaire d’ici à 2020. Ces projets s’intègrent dans le cadre du Plan solaire marocain (PSM) lancé en 2009. Le Royaume souhaite atteindre 42% de la capacité électrique installée du royaume par les énergies renouvelables d’ici 2020.

 
Article précédent

Importation de blé : Le marché américain ouvre le bal

Article suivant

IDC - Journée annuelle ‘’ Cloud Computing, sécurité et Datacenter 2014 ‘’