Il fait l'actu

Il fait l’actu : Othman Benjelloun, président de BMCE Bank of Africa

La cérémonie de signature du contrat de construction de la Tour de Rabat a eu lieu jeudi 20 juillet 2017 entre le Groupe BMCE Bank of Africa d’une part, et le groupe chinois China Railway Construction Corporation International (CRCCI) et le Groupe marocain TGCC d’autre part. Haute de 250 mètres sur 55 étages, la Tour sera la plus haute d’Afrique avec des composantes hôtelière, résidentielle et de bureaux, précise la banque.


Le Groupe étatique chinois CRCC International est l’une des plus grandes sociétés de construction dans le monde. Ses activités, menées dans plus de 120 pays, couvrent aussi bien le transport, le rail, les routes, l’énergie et travaux publics, la construction de logements, l’industrie manufacturière, le commerce, la logistique l’investissement ou la Finance, note la banque. Elle ajoute que le Groupe marocain TGCC est un des leaders de la construction d’infrastructures et de logements au Maroc, ayant, à son actif plusieurs dizaines de réalisations majeures à travers le Royaume. CRCC International et TGCC ont créé un consortium sous forme de joint-venture afin de mener ce chantier monumental sur les trois prochaines années, dont l’architecture sera hispano-marocaine.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du président du Groupe BMCE Bank of Africa, Othman Benjelloun, du président de CRCC International, Zhuo Lei, et du président de TGCC, Mohamed Bouzoubâa. Les architectes Rafael de la Hoz et Hakim Benjelloun, ainsi qu’une une quarantaine d’actionnaires, hauts responsables et cadres chinois et marocains appartenant aux sociétés parties prenantes, dont les actionnaires de la société O Tower, maître d’ouvrage de la Tour de Rabat, en l’occurrence, BMCE Bank of Africa, Royale Marocaine d’Assurances et FinanceCom ont également pris part à la cérémonie de signature du contrat de construction de la Tour de Rabat.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le Maroc attire de plus en plus les ingénieries européennes

Article suivant

Challenge 612