Actualités

Il fait l’actu : Rachid Belmokhtar

Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar  a révélé jeudi dernier   que l’une des raisons de l’abandon scolaire au Maroc réside dans le fait que  32% des élèves  quittent les bancs de l’école parce qu’ils « n’aiment l’école ». Quel gâchis ! Le ministre  a fait part de ce chiffre d’après  les statistiques fournies par l’Observatoire national du développement humain(ONDH). Il s’agit d’une  étude réalisée par l’ONDH en 2012  et qui a montré que la déperdition scolaire est due, pour 31,9% des élèves, à la désaffection vis-à-vis de l’école, l’éloignement de l’école (13,6%), le refus de l’un des parents de permettre aux enfants de poursuivre leurs études (12%) et l’échec dans les examens (12%).


Belmokhtar avait  évoqué ce grave problème le mardi 20 mai devant la Chambre des Conseillers en réponse à une question du groupe Istiqlalien. Il a souligné  que le taux de la déperdition scolaire dans l’enseignement primaire, est passé, entre l’année scolaire 2007-2008 et l’année scolaire 2012-2013 de 4,6% à 1,9% au  niveau national, alors que ce taux est passé au niveau du secondaire collégial de 13,1% à 9,3% et de 14,1% à 8,7% dans le secondaire  durant la même période.

 
Article précédent

ESCAE- Conférence : L'Innovation Sociale, Nouveau Moteur de la Croissance au Maroc?"



Article suivant

CGEM- UTICA Forum : Maroc-Tunisie : Des synergies à bâtir au service de la croissance et de l’emploi.