Il fait l'actu

Il fait l’actu : Said Ahmidouch, directeur général de la CNSS

Le directeur général de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), Said Ahmidouch, a été choisi homme de l’année 2018 par le journal hebdomadaire « Maroc Hebdo ».


Ce choix est « fondé sur des faits et des chiffres qui confirment l’évolution positive, sur tous les indicateurs qui lui sont propres, tout au long de ces dernières années où Said Ahmidouch est aux commandes » de la CNSS, indique l’hebdomadaire jeudi dans un communiqué.

« Entre salariés et employeurs, les adhésions des uns et des autres ont connu une nette amélioration parfaitement en rupture avec un passé proche », souligne le communiqué, rappelant que Ahmidouch voulait à tout prix que la gestion de l’AMO revienne à la CNSS.

« Il a milité dans ce sens et il a eu gain de cause. Effectivement, après l’incorporation de l’AMO, le cercle d’opération de la CNSS s’est beaucoup élargi, de même qu’elle a gagné en légitimité et indice de confiance. Les œuvres sociales, déjà bien fournies, se sont encore mieux développées pour satisfaire les besoins spécifiques de son personnel, selon les tranches d’âge des demandeurs », fait valoir l’hebdomadaire.

En somme, le Maroc possède une caisse sociale du calibre de ses homologues européennes, note la même source, affirmant que « la CNSS, version marocaine, tient la comparaison haut la main ».

« Elle fait même mieux sur certains registres de gestion et de prestation pour ses cotisants. Le nerf de toute action à vocation sociale étant l’argent, la CNSS assure un équilibre de trésorerie grâce à un recouvrement négocié des impayés », relève le communiqué. « Derrière l’évolution de la CNSS vers un mieux perceptible, un homme, Said Ahmidouch. Lentement mais sûrement, il a imprimé à la caisse un nouveau mode de gouvernance », fait remarquer « Maroc Hebdo« .

La « personnalité de l’année » est un titre symbolique que « Maroc Hebdo » décerne depuis sa création à des hommes et femmes, voire des organisations, qui ont marqué leur exercice. C’est le rendez-vous immanquable des lecteurs de l’hebdomadaire depuis 28 ans, selon la même source.

 
Article précédent

Douane : le « zéro papier » à partir du 1er janvier 2019

Article suivant

Microcrédit : le montant maximum passe à 150.000 DH