Interview

«Il ne se passe pas un mois sans que notre Groupe ne reçoive une délégation d’hommes d’affaires chinois»

Précurseur au Maroc en ouvrant en 1999 un Bureau de représentation dans la capitale chinoise, le Groupe BMCE Bank renforce de plus en plus sa présence en Chine pour accompagner les opérateurs marocains et chinois. Mariam Tahiri, chargée de mission auprès de la Direction Générale de la Coordination de l’International du Groupe BMCE Bank, revient sur les contours de cette implantation, devenue une belle adresse au cœur de Pékin. propos recueillis Par Adama Sylla


Challenge : Suite à votre installation en Chine, il vous restait à faire certains réglages. Aujourd’hui, la représentation de BMCE Bank en Chine est-elle pleinement opérationnelle ?
Mariam Tahiri : Absolument. Notre installation en Chine remonte à 1999 déjà. Notre Bureau est opérationnel depuis 2000 et, en 16 ans de présence dans ce pays, il a cumulé à son actif des réalisations très satisfaisantes pour notre Groupe et pour le Maroc.

Depuis, qu’est-ce qui a été réalisé sur le terrain ?
L’une des plus importantes réalisations du Bureau est certainement le tissage, en Chine, d’un réseau de partenaires privilégiés et de premier plan, qui nous permet aujourd’hui de réaliser pleinement notre rôle et nos objectifs en tant que représentation d’un Groupe bancaire marocain. Cela va de (i) l’intelligence économique dispensée au profit de nos entités marocaines et africaines, mais aussi à nos clients qui s’intéressent au marché chinois, (ii) à la prospection de partenaires commerciaux et d’investisseurs pour le Maroc et pour le Groupe, en passant par (iii) des actions de promotion institutionnelle, (iv) d’accompagnement et de conseil de partenaires marocains sur le marché chinois, etc.

La représentation de BMCE Bank en Chine joue également un rôle de veille. Qu’avez-vous réalisé dans ce sens au profit du Maroc, notamment les entreprises marocaines ?
Grâce à son réseau de partenaires local et à l’excellente renommée qu’il a réussie à développer, le Bureau de Représentation de BMCE Bank à Pékin est devenu aujourd’hui un interlocuteur naturel des opérateurs économiques marocains, qu’ils soient publics ou privés, qui sont désireux d’investir le marché chinois. Il est également une interface très sollicitée par la partie chinoise, dès lors qu’il s’agit de mieux connaître le marché marocain, d’approcher des prospects ou de potentiels partenaires marocains. Effectivement, notre Bureau arrive grâce à cet acquis réputationnel à jouer un rôle de veille actif et en continu. Ses contributions sont aujourd’hui avérées et reconnues dans la préparation des missions d’affaires entre les deux pays, la participation à un ensemble d’évènements de promotion économique et de l’investissement au profit du Maroc, tels que les « Moroccan Economic Days » en partenariat avec l’Ambassade du Maroc à Pékin, le Moroccan Investment Forum ou encore le Moroccan Economic Forum…

BMCE Bank veut dynamiser les relations entre la Chine et l’Afrique en général et le Maroc en particulier. Pour cela, elle s’est alliée à la China-Africa Joint Chamber of Commerce & Industry (CAJCCI) le 19 juin 2013, à travers un mémorandum d’entente. Depuis, comment ce partenariat se déploie-t-il sur le terrain ?
Nous sommes particulièrement fiers de la relation de confiance et de la collaboration intelligente établie avec CAJCCI. L’un des axes les plus saillants de notre partenariat a été l’organisation, en juin 2014 à Rabat, d’un évènement phare : les « China Africa Investment Meetings » qui ont réuni en B to B des centaines d’opérateurs économiques venus de Chine, d’Afrique subsaharienne et du Maroc. Cette première édition a été un franc succès et sera renouvelée à un rythme régulier à l’avenir. Plus généralement, sur le terrain, la collaboration avec CAJCCI se traduit par des échanges d’informations et à des consultations régulières dans le cadre de déplacements de délégations marocaines ou chinoises, ou d’événements à portée nationale ayant un enjeu économique avéré.

BMCE Bank a signé en 2014 par la suite 4 autres mémorandums d’entente avec des opérateurs industriels et financiers chinois. Quel rôle la filiale chinoise joue-t-elle pour le développement de ces partenariats ?
Les accords signés n’en sont qu’à leur début. D’ailleurs, trois nouveaux accords viennent d’être signés par le Groupe BMCE Bank of Africa lors de la visite Royale en Chine la semaine dernière. Ces accords sont orientés « business » et visent la concrétisation d’opérations d’investissement concrètes au profit du Maroc et de l’Afrique. Ils jettent aussi les bases d’un fonds de commerce conséquent pour notre future succursale à Shanghai que nous espérons lancer l’année prochaine.

Quelles sont les opportunités que le Maroc peut saisir en Chine ? Et quel rôle votre représentation peut-elle y jouer ?
La Chine est un marché gigantesque où les opportunités sont innombrables pour le Maroc. C’est bien pour saisir notre part dans ce marché au potentiel extraordinaire que nous créons une banque à Shanghai. Cette nouvelle entité aura vocation à être le partenaire bancaire de nos clients marocains et, plus généralement, africains dans leurs opérations commerciales et d’investissement avec la Chine.

Quel est le regard des investisseurs chinois envers le Maroc ?
Le marché marocain suscite un intérêt indéniable. Pour son potentiel propre d’abord, mais aussi de par son positionnement comme point d’entrée vers le continent africain. Il n’est pas un mois qui passe sans que notre Groupe ne reçoive une délégation d’hommes d’affaires chinois désireux de mieux connaître notre marché et les opportunités qu’il offre. Les opérateurs chinois que nous accueillons sont généralement porteurs de projets concrets, à valeur ajoutée et ne demandent qu’à pouvoir s’adapter à nos spécificités. Encore faut-il qu’ils les maîtrisent. Et c’est bien pour cela que notre groupe bancaire s’organise aujourd’hui pour assumer avec succès la responsabilité d’accompagnement et d’assistance due envers ces partenaires de demain.

 
Article précédent

Bientôt des McDo sur les Autoroutes du Maroc

Article suivant

Consécration africaine pour Attijariwafa bank et la Banque Populaire