Portrait

Amine Zariat veut faire du basketball un vecteur de développement social

Grand passionné de basketball, Mohamed Amine Zariat veut faire de ce sport un vecteur de développement social et d’épanouissement pour la jeunesse marocaine. Grâce à l’ONG TIBU Maroc qu’il a créée en 2010, il a réussi à changer la vie de milliers de jeunes dans le Royaume. Retour sur le parcours d’un engagé social de la première heure. 


A la tête de TIBU Maroc, une ONG qu’il a créée en 2010, Mohamed Amine Zariat a un rêve : faire du sport, et plus particulièrement le basketball, un vecteur du développement social au Maroc. Depuis la création de TIBU Maroc, il s’est retroussé les manches. Plusieurs projets lancés, à l’instar de «Education Through Basketball» (ETB), un programme qui s’appuie sur le basketball comme moyen d’éducation et qui cible 54.000 élèves dans 120 écoles sur les trois prochaines années. Il a été lancé en septembre dernier en partenariat avec le ministère de l’Education nationale et l’INDH. Il s’agit en effet d’une méthode pédagogique conçue et développée par TIBU Maroc et axée sur le basketball pour l’apprentissage des habiletés de vie et de développement des compétences motrices des élèves des écoles primaires publiques. Avant cela, l’ONG avait déjà lancé en janvier un programme ciblant les jeunes de 18-25 ans déscolarisés, n’ayant ni formation ni diplôme et issus de milieux défavorisés.

Intitulé «Intilaka», ce programme sera déployé entre 2019 et 2021 et cible 60 bénéficiaires par an, soit un total de 180 jeunes sur trois ans, dont 20 seront accompagnés pour créer des startups spécialisées dans l’éducation à travers le sport. «Notre objectif aujourd’hui est de faire de ces jeunes des champions de vie grâce au sport. Pour les faire sortir de leur précarité, les aider à se déplacer, manger et autres, nous leur offrirons une bourse de 1.500 DH par mois», a assuré Mohamed Amine Zariat lors du lancement dudit projet.

L’ONG organise également des caravanes telles que «Basket F’Douar» (en partenariat avec la Marocaine des Jeux et Sports-MDJS) pour inculquer à plusieurs milliers d’enfants les valeurs essentielles de la vie tout en sensibilisant leurs parents sur l’importance de les valoriser.

Pour renforcer ces actions à vocation sociale, TIBU Maroc a même créé des centres stratégiques sur le territoire national pour notamment démocratiser la pratique du basket dans les quartiers populaires et aussi offrir des cours de langue, de communication et de leadership. Il va sans dire qu’aujourd’hui les résultats de l’ONG parlent d’eux-mêmes…

Lire la suite dans votre magazine Challenge en vente dans tous les points de presse.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Kubrick, Beckett, Orwell et le foot

Article suivant

Auto Hall inaugure sa nouvelle succursale à Béni Mellal