Ameublement

Il y a quarante ans naissait Dolidol

Avec une part de marché de 45%, Dolidol est l’un des leaders de son secteur d’activité. Après le secteur automobile, l’entreprise lorgne désormais l’aéronautique.


I

ls sont plus d’une quarantaine de fabricants dans le secteur de l’ameublement et de la literie au Maroc, mais on ne peut pas parler de cette branche d’activité sans citer Dolidol. Principale raison: en 40 ans d’existence, la marque s’est imposée sur le marché, avec une part de marché de 45% dans son métier de base pour un chiffre d’affaires annuel de près de 900 millions DH. Il faut dire que l’histoire des entreprises est toujours pleine d’enseignements, mais encore faut-il la raconter. Le pas a été franchi par le Top management de cette filiale du groupe Palmeraie Holding, à l’occasion de la célébration de ses quarante ans d’existence. «En cette occasion, nous sommes fiers de partager avec l’ensemble de nos partenaires, fournisseurs, collaborateurs et clients ces 40 années de succès», a souligné, Saâd Berrada Sounni, Co-Président de Palmeraie Holding et Président de Dolidol.

Innovations et qualité

Dolidol, c’est une success story qui a commencé en 1973. En effet, dès l’entame de ses activités, la société a su s’adapter aux besoins du marché, alliant innovations et qualité pour répondre, au mieux, aux exigences de ses clients. Saâd Berrada Sounni l’a bien souligné à cette occasion. « C’est le fruit de notre quête permanente de la qualité et de l’excellence. Ce sont ces valeurs qui nous ont permis d’anticiper et de répondre à un marché exigeant et en constante évolution », a-t-il déclaré. La société a commencé ses activités par la production du matelas à ressorts. Cinq années plus tard, Dolidol se diversifie en lançant la production de banquettes à ressorts. Cette innovation va se poursuivre tout au long des années 90 et 2000, avec bien sûr, des investissements conséquents. Ces dernières années, l’entreprise a, en effet, investi pas moins de 400 millions de DH pour accroître sa capacité de production. Cet investissement concerne notamment son nouveau site industriel à Dar Bouazza, inauguré en 2009. S’étalant sur une superficie globale de 25 hectares, dont 10 couverts, le site industriel de Dar Bouazza permet à Dolidol de peaufiner ses ambitions.

Perspectives

La société signe un contrat exclusif, en 2010, avec l’usine Renault-Tanger, qui lui a permis de se lancer dans la production de feutrine pour le secteur automobile. Force est de souligner que Dolidol réalise, aujourd’hui, sur ce marché plus de 30 millions de dirhams de chiffre d’affaires. Et ce n’est pas tout, car l’entreprise lorgne désormais le secteur aéronautique. Sur l’ameublement et la literie, Dolidol produit un million de banquettes par an et plus de 15 000 tonnes de mousse de polyuréthane par an. Cette capacité de production lui permet de commercialiser ses produits en Europe, notamment en Espagne et en France, de même qu’en Afrique subsaharienne. Afin de pérenniser le succès, les dirigeants de l’entreprise ont réaffirmé leur volonté de participer activement à la création de richesse et à la valorisation du savoir-faire marocain. Dolidol emploie 1400 personnes, dispose d’une flotte de 110 camions avec un réseau de près de 800 revendeurs. L’entreprise dispose également de 8 agences régionales et de 10 magasins spécialisés. La société a, de même, réaffirmé son engagement à poursuivre son processus «d’industrialisation moderne», axé sur la qualité, la sécurité et l’environnement, seul moyen de préserver de manière durable et responsable l’activité de la filière selon elle.  

 
Article précédent

Newsletter du 14 Novembre 2013 : Énergie - Vers une baisse des prix des produits pétroliers ?

Article suivant

Un décret libérateur sous le coude