Immobilier

Immobilier : Le belge AG Real Estate prend pied au Maroc


Thomas-et-Piron signe son grand retour au Maroc, avec le démarrage en octobre prochain du chantier de construction de leur projet « Louise » sur le site de la future cité Casa Anfa. Le groupe belge a fait le choix cette fois-ci de former une association pour mieux ancrer son repositionnement au Maroc. Ce partenariat scelle l’entrée en lice sur le marché national d’un nouvel acteur mondial de l’immobilier, AG Real Estate.

Thomas-et-Piron revient au Maroc, dans le cadre du projet « Louise » de Casa Anfa, amenant dans son sillage AG Real Estate, le premier groupe immobilier en Belgique. Ayant à leur actif 12 opérations communes en Belgique, les deux spécialistes belges de l’immobilier apporteront chacun une contribution à part égale dans l’investissement total de 600 millions de DH engagé par le projet « Louise », et garantiront ensemble le financement en termes de fonds propres et de l’endettement contracté au Maroc auprès d’Attijariwafa Bank.

«C’est Thomas-et-Piron qui avait une grande connaissance du projet AUDA, je suivais l’évolution du Maroc à travers des voyages que j’avais fait précédemment pour comprendre le marché immobilier et je me suis dit que le projet d’Anfa était une bonne manière de prendre pied au Maroc », précise Alain De Coster, directeur des investissements d’AG Real Estate.

Le projet résidentiel de 220 appartements de Casa Anfa est pour son groupe « une occasion de voir s’il n’y a pas d’autres opportunités d’investissements, dans les parkings et dans les bureaux ». AG Real Estate investit en effet, outre dans le résidentiel, dans plusieurs autres classes d’actifs, les bureaux (33%) et les parkings (14%) donc, mais également dans les commerces (14%), les entrepôts (8%), les maisons de repos (2%) et l’Immobilier indirects (8%). AG Real Estate ne se contente d’ailleurs pas d’investir, il est également développeur, financier et gestionnaire, notamment de parkings à travers sa filiale Interparking, détenue à hauteur de 51%.

Au Maroc, la volonté d’AG Real Estate d’y élargir son portefeuille, évalué au total à plus de 6 milliards d’euros dans 12 pays, devrait recevoir bon accueil. Outre l’investissement dans l’immobilier, le groupe belge est très ouvert aux partenariats publics-privés pour le financement des projets d’infrastructures, comme les écoles, les routes publiques, les autoroutes, les hôpitaux, les chemins de fer, les réseaux de tramway, les ponts ou les tunnels.

Pour l’heure, AG Real Estate, et son associé Thomas-et-Piron sont concentrés sur leur partenariat à Casa Anfa. « C’est un projet auquel nous croyons, mais c’est aussi une manière d’apprendre », confie Alain de Costel, qui ajoute : « quand nous faisons un premier projet quelque part, c’est une manière d’imaginer comment nous pouvons en faire d’autres ». A en croire l’enthousiasme des deux constructeurs belges, le secteur semble avoir encore au Maroc de beaux jours devant lui.

 
Article précédent

Eolien: La Compagnie Marocaine des Energies concrétise

Article suivant

Présidence des régions : Résultat définitif région par région