Société

Impact des réseaux sociaux sur les relations familiales

Docteur Mohamed Hachem Tyal est un psychiatre renommé. Son parcours et sa carrière témoignent d’une grande exigence clinique. Il revient avec nous sur l’impact des réseaux sociaux sur nos vies aujourd’hui, sur les risques liés à l’addiction, sur l’impact dans la famille, sur la scolarité et les relations sociales… 


Les nouvelles technologies permettent et favorisent un lien entre les personnes avec une communication ludique, plus rapide et plus facile. Elles permettent également de mieux s’organiser, de mieux travailler ensemble. Elles permettent enfin un accès plus facile à l’information et la formation.

Toutefois, mal utilisées, les réseaux sociaux peuvent représenter un réel danger dans les familles, dont le risque majeur de l’addiction chez les adolescents ou encore, toujours chez ces derniers, est le côté illusoire du sentiment d’être en lien et d’avoir des amis», la difficulté à élaborer l’ennui ou encore l’aspect chronophage et aliénant des TIC.

Les familles vivent l’introduction des TIC en leur sein avec une certaine notion de fatalisme, avec une forme d’obligation de faire avec, de s’y adapter.

Parmi les TIC, les réseaux sociaux sont extrêmement présents dans les familles dont ils impactent très significativement la dynamique interne.

Impact sur la dynamique conjugale

Les réseaux sociaux, constamment sollicités le plus souvent par l’un et l’autre du couple parental, peuvent avoir de bons et de mauvais effets sur le couple mais, en réalité, ils constituent le plus souvent un réel danger pour la dynamique conjugale.

Le côté positif est qu’ils peuvent enrichir les échanges au niveau du couple, en élargissant les thématiques d’échange, et permettre de discuter de manière plus enrichissante pour l’un et pour l’autre.

L’inconvénient est que les réseaux sociaux distancient les couples, chacun se retrouvant devant son écran et ne partageant plus rien avec l’autre conjoint, avec comme image caricaturale celle de la scène du restaurant où un homme et une femme partagent un dîner ensemble, sans se parler, chacun les yeux rivés sur son téléphone.

Les réseaux sociaux font intrusion dans la vie du couple n’autorisant pas ses membres d’être complètement dans la relation, par l’attention qu’ils accaparent, ce qui peut être source de beaucoup de frustrations chez ceux-ci, mettant en réel péril la pérennité de la relation.

La pérennité du couple est mise à rude épreuve également par le temps que les conjoints passent sur les réseaux sociaux qui sont un vrai frein à la communication.

Impact sur les liens entre les enfants

Les parents sont très souvent ambivalents par rapport au recours aux TIC. Ils critiquent toujours leurs enfants d’être tout le temps devant l’écran de leur téléphone usant et abusant des réseaux sociaux, mais ils sont également les premiers à offrir le dernier smartphone à leur enfant et ce, dès leur plus jeune âge.

Les réseaux sociaux ont cette particularité pour les parents de ne plus leur donner la possibilité de connaître les amis de leurs enfants parce qu’ils n’ont pas accès à leur carnet d’adresses sur ces réseaux.

Dans les représentations parentales, l’usage des réseaux sociaux facilite l’accès des enfants à une information non filtrée, pas toujours adaptée, dans laquelle ils vont, certes, apprendre beaucoup de choses mais, en même temps, ils vont avoir accès à des échanges douteux avec risque de harcèlement, de pédophilie, etc.

Les parents sont confrontés systématiquement à une véritable ambivalence entre leur souhait d’autonomiser leurs enfants dans la gestion par ces derniers du temps imparti aux échanges sur les réseaux sociaux et le risque de les voir s’installer dans une forme de passivité dangereuse ou encore dans une grave addiction.

L’usage des réseaux sociaux par les frères et sœurs peut aussi permettre à ce que des rivalités entre ces derniers ou des sentiments de jalousie puissent s’exprimer, ce qui peut autoriser des réajustements salutaires dans la dynamique familiale.

Enfin, il ne faut pas oublier le risque important pour les adolescents de voir les informations partagées (photos, commentaires, etc.) sur les réseaux sociaux utilisées à d’autres fins et être à l’origine de conséquences parfois désastreuses sur toute la famille.

Impact sur les liens avec les seniors

Les réseaux sociaux chez les personnes âgées permettent de réduire les distances entre leurs proches et eux et de renforcer les liens.

A travers les réseaux sociaux, les grands-parents développent et entretiennent des liens forts avec leur famille : ils peuvent ainsi échanger fréquemment avec leurs enfants et discuter facilement avec leurs petits-enfants dont ils ont des nouvelles régulièrement et les voient grandir en maintenant une distance essentielle pour la qualité de la relation.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Dawajine revient à Casablanca

Article suivant

BCP : le résultat net consolidé s'apprécie de 9,1% au T3-2018