International

Incendie de Notre Dame de Paris : immense émotion internationale

Les Français étaient lundi soir sous le choc du violent incendie ravageant l’emblématique de la cathédrale Notre-Dame de Paris qui a fait s’effondrer la flèche du monument historique le plus visité d’Europe, et dont les images, véritable crève-coeur, ont provoqué l’émotion dans le monde entier.


« Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Émotion de toute une nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous », a déclaré lundi soir sur Twitter le président français Emmanuel Macron.

Sur place, Parisiens et touristes, certains en larmes, n’en croyaient pas leurs yeux.

Cet incendie, d’origine inconnue, est « potentiellement lié » aux travaux de rénovation de l’édifice, selon les pompiers. Cet incendie s’est déclaré au premier jour de la Semaine sainte, très importante fête chrétienne.

Au delà des frontières, plusieurs responsables étrangers ont fait part de leur émotion, le président américain Donald Trump évoquant des « images terribles à voir » et la chancelière allemande Angela Merkel « un symbole de la France et de notre culture européenne ».

« Scènes déchirantes de la cathédrale Notre-Dame en flammes. Londres est dans la tristesse avec Paris aujourd’hui, et dans l’amitié toujours », a déclaré pour sa part le maire de Londres Sadiq Khan sur Twitter.

L’ambassade du Maroc à Paris a dit « partager l’immense émotion des Parisiens et des Français » face à l’incendie qui ravage « un des plus beaux symboles de l’Histoire française ».

L’organisation des Nations unies pour la culture, l’Unesco, se tient aux « côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable » qu’est la cathédrale Notre-Dame, a tweeté sa directrice Générale Audrey Azoulay.

Inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1991, la cathédrale gothique est bâtie sur l’île de la Cité, en plein coeur de Paris. Environ 13 millions de touristes visitent le monument chaque année.

Selon des journalistes de l’AFP, l’épaisse fumée aux teintes jaunâtres qui se dégageait de l’édifice était moins dense vers 18h30 GMT, mais des badauds et touristes se pressaient toujours aux alentours du périmètre de sécurité établi par les secours.

L’incendie, qui s’est propagée extrêmement rapidement, a pris dans les combles de la cathédrale, ont indiqué les pompiers, évoquant « un feu difficile ». Il semble être parti au niveau d’échafaudages installés sur le toit de l’édifice, construit entre le XIIe et le XIVe siècle.

« Tout est en train de brûler. La charpente, qui date du XIXe siècle d’un côté et du XIIIe de l’autre, il n’en restera plus rien », a indiqué à l’AFP André Finot, le porte-parole de Notre-Dame.

« Un haut-lieu de la foi catholique est en train de brûler », a de son côté déploré auprès de l’AFP le porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF).

Emmanuel Macron a annulé une importante allocution très attendue et prévue lundi soir en réponse à la crise des « gilets jaunes » qui dure depuis cinq mois en France pour se rendre sur place.

Le président venait d’enregistrer son allocution télévisée, reportée pour l’instant sans nouvelle date annoncée. Le Premier ministre Edouard Philippe était également sur place.

Une foule agglutinée sur les quais et à un carrefour à proximité du monument recevaient des cendres et des petits morceaux de matière en feu, a constaté une journaliste de l’AFP. Beaucoup se cachaient le visage de leurs écharpes pour se protéger des fumées. Ils prenaient des photos, racontant à des proches au téléphone le nuage de fumée jaune, les cendres, l’affolement, la tristesse.

« Elle a mille ans », explique calmement un homme à sa fille d’une dizaine d’années.

La maire de Paris Anne Hidalgo a déploré un « terrible incendie », alors que des milliers de parisiens se massaient sur les ponts de l’île de la Cité, tristes face à la destruction d’un monument véritablement inscrit dans l’ADN de Paris et de la France.

Des images très impressionnantes de l’incendie étaient diffusées en direct par télévisions et réseaux sociaux en France.

En début de soirée, la flèche, dressée sur les quatre piliers du transept avec ses 93 mètres de haut, s’est effondrée.

« C’est de la folie, je n’arrive pas à y croire, j’ai envie de pleurer, tout le toit brûle », a déclaré à l’AFP à proximité de la cathédrale Nathalie, 50 ans, Française qui vit à Londres.

« Désormais une mission particulière a été engagée pour tenter de sauver toutes les oeuvres d’art qui peuvent l’être », a expliqué l’adjoint à la maire de Paris, Emmanuel Grégoire.

Les touristes d’outre-Atlantique sont notamment particulièrement attachés à Quasimodo et aux autres personnages – immortalisés par le cinéma et la comédie musicale – sortis de l’imaginaire de Victor Hugo.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l'actu : Aziz Rabbah, ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable

Article suivant

Le turc DeFacto double ses magasins au Maroc