BanquesFlash-eco

Les indicateurs au vert pour Crédit Agricole du Maroc

Le groupe bancaire vient de signer un bon premier semestre 2018.


Dans les détails, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) a réalisé un résultat net part du groupe (RNPG) de 390 millions de DH au premier semestre 2018, en hausse de 12% à par rapport à la même période un an auparavant. Le résultat net consolidé s’est élevé, quant à lui, à 394 millions de DH, en progression de 10%, a précisé le groupe, expliquant ces performances par une bonne maîtrise des charges. Quant au résultat net social, il a progressé de 16% pour s’établir à 227 millions DH, alors que le produit net bancaire a ressorti à 1,8 milliard de DH, au même niveau qu’au premier semestre 2017, avec une nette amélioration de la marge d’intérêt (+15%) et de la marge sur commissions (+6%).

Crédit Agricole du Maroc fait également ressortir un encours de crédits distribués de 74 milliards de DH à fin juin 2018, en progression de 7% par rapport à fin juin 2017, ce qui témoigne l’engagement permanent de la banque en faveur du développement économique et envers les agriculteurs, les agro-industriels et le monde rural. À fin juin 2018, la banque a affiché un encours de 76 milliards de DH d’épargne mobilisée, soit une croissance de 6%, a relevé la même source, qui explique cette performance par la stratégie commerciale adoptée et qui est axée sur la collecte des comptes à vue non rémunérés qui se sont accrus de 10,2%, parallèlement à une baisse de 4 milliards de DH des dépôts à terme au cours des deux dernières années. Le groupe a également poursuivi son effort de provisionnement, atteignant ainsi un taux de couverture de 70%.

S’agissant des perspectives, Crédit Agricole du Maroc entend poursuivre sa stratégie de développement en étendant son champ d’activité et en mettant l’accent sur l’élargissement de sa base clientèle pour atteindre, à échéance 2021, un objectif de 5 millions de comptes. Parallèlement, la banque continuera à diversifier ses sources de PNB tout en privilégiant la sécurité des engagements, notamment ceux de marché.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le Maroc échoue au pied du podium de l’Enactus World Cup

Article suivant

Il fait l’actu : Hakim Benchemach, président de la Chambre des conseillers