Industrie

Industrie : De nouvelles ambitions pour Palmeraie Industries & Service

Le groupe se dote d’une nouvelle stratégie baptisée « CAP 2020 », et entend se renforcer sur le marché national, et en Afrique également. Palmeraie Industries & Service investira, ainsi, 3 milliards de DH sur les quatre prochaines années.


Palmeraie Industries & Service consolide ses acquis. Le groupe de la famille Berrada Sounni dévoile sa nouvelle stratégie « CAP2020 » et compte, en effet, miser 3 milliards de DH sur les quatre prochaines pour développer ses activités tant au Maroc qu’en Afrique. Axée sur quatre piliers, « CAP2020 » de Palmeraie Industries & Services permettra au groupe d’affirmer son ambition de devenir leader et un acteur de référence de l’industrie, de l’agriculture, de l’éducation et des mines. L’innovation prend une place majeure dans cette nouvelle vision. Elle est le levier de performance par excellence et s’exprime à travers l’investissement dans de nouveaux secteurs créateur de valeur pour l’avenir et l’usage de nouvelles technologies de pointe. Grâce à cet investissement colossal, Palmeraie Industries & Services entend créer plus de 3000 emplois supplémentaires.

L’Afrique dans le viseur

Avec un chiffre d’affaires de près de 1,5 milliard de DH à fin 2015 et près de 3000 collaborateurs, le groupe Palmeraie Industries & Services compte aujourd’hui parmi les plus grands groupes marocains, et opère activement dans les secteurs stratégiques pour le développement du Maroc, à savoir l’industrie, l’agriculture, les mines et l’éducation. « Ce plan de développement CAP 2020 propose une stratégie et une approche pour créer des pôles d’excellence à même de répondre aux besoins de croissance du Maroc », souligne Saad Berrada Sounni, président de Palmeraie Industries & Service. Ce nouveau plan est le fruit d’une volonté stratégique visant à renforcer la performance de chaque pôle d’activité à travers le partage d’expertise et le développement d’une organisation en réseau. Dans le détail, l’enveloppe des 3 milliards de DH sera répartie sur les quatre pôles d’activités du groupe. Palmagri, la branche du groupe qui s’occupe de tout ce concerne le secteur agricole, va bénéficier d’un investissement de 1,2 milliard de DH. Palmindus (Pôle Industrie) aura une enveloppe d’environ 800 millions de DH, et le reste sera réparti entre les pôles Education( Paledu) et Mines (Palmines) du groupe. Selon Saad Berrada Sounni, l’ambition du groupe est d’investir dans des secteurs porteurs et de les doter de savoir-faire technique de haut niveau. Palmeraie Industries & Service entend également passer à la vitesse supérieure en Afrique. Pour rappel, Dolidol, la filiale du groupe spécialisée dans la literie est déjà présent en Côte d’Ivoire, et devrait démarrer ses activités dans une quinzaine de jours selon le top management. De même, plusieurs projets d’acquisition, notamment en Afrique de l’Est, sont à l’étude.

 
Article précédent

La CGEM et l’Apebi cogitent sur l’avenir du paiement électronique au Maroc

Article suivant

« B to B in Africa » : Maroc Export et la BCP lancent la 3 ème édition