Challenge newsEconomie

Industrie du cuir : Les opérateurs visent de nouveaux marchés

Conjoncture oblige ! Face à une baisse de 17% des exportations du cuir durant les sept premiers mois de 2012, la Fédération marocaine des industries du cuir revoie sa stratégie. Il s’agit du ciblage de nouveaux marchés potentiels à forte croissance, tels que l’Afrique subsaharienne et les pays arabes.


C’est dans un contexte morose que s’est tenue la 5ème édition du Salon international du cuir Marocuir à l’Office des changes de Casablanca du 4 au 6 octobre 2012. Parmi la centaine de producteurs nationaux ayant exposé dans ce salon, seuls quelques-uns confirment qu’ils arrivent encore à tenir le coup. Et pour cause, «après la bonne tenue à fin 2011, où les exportations de chaussures ont atteint 2,4 milliards de dirhams, en hausse de 1,1% par rapport à 2010, le secteur du cuir subit un net repli en 2012», selon Mohammed Amaiz président de la Fédération marocaine des industries du cuir (FEDIC). Et d’ajouter que «cette perte de vitesse a atteint son pic à fin juillet avec un repli de 17%». Dans ce contexte, c’est surtout la filière chaussures qui a été la plus touchée avec «moins de 23% d’exportations», confie le président de la Fedic. Un constat très inquiétant, vu que cette filière pèse actuellement entre 70 et 75% des exportations totales de l’industrie du cuir au Maroc. Il faut rappeler qu’à côté des 2,4 milliards de dirhams de chaussures, les exportations de sacs et malles n’ont représenté que 426 millions de dirhams en 2011, en baisse de 9,2% par rapport à 2010. ■

PAR Imane trari

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Télécoms : Y a-t-il un Marocain pour racheter IAM ?

Article suivant

Bien-être: Maison d’Asa, la première marque de Spa  100 % marocaine