Automobile

Industrie. Hakim Abdelmoumen élu à la tête de l’AMICA

Jusqu’alors Président par intérim de l’Association marocaine pour l’industrie et la construction automobile (AMICA) depuis juillet 2020, Hakim Abdelmoumen vient d’être élu à la tête de l’Association pour un mandat de trois ans.


Dans le détail, le nouveau Président de l’AMICA a été élu à l’unanimité le 17 septembre courant lors de l’Assemblée générale ordinaire élective de l’Association. Faut-il se souvenir que lors d’un Conseil d’administration de l’AMICA qui s’était tenu le 24 juillet 2020, M. Abdelmoumen avait été nommé président par intérim, suite au départ de Mohamed Lacham, jusqu’alors Président de l’Association et aussi patron d’Afrique Câbles. Ce dernier avait a été sollicité par son groupe pour relever un challenge industriel d’envergure. 

Lire aussi | Fret maritime. La hausse vertigineuse des tarifs plonge les opérateurs dans une situation inextricable

Outre cette élection de M. Abdelmoumen à la tête de l’AMICA, les adhérents ont également élu les membres du nouveau Conseil d’administration. Désormais, le bureau s’articule autour de Rachid Machou, en qualité de premier Vice-président et de Youssef Hedda, deuxième Vice-président.

Ont été également élus Ihssane Saoud en tant que Secrétaire général de l’Association, Hicham Zerhouni, Secrétaire général adjoint, Saad Aiouche, Trésorier et Nabila Regras,Trésorière adjointe. Par ailleurs, Issam Saied, Taoufiq Laamiri, Ayoub Daoudi et Mohamed Ouzif endossent la fonction d’Administrateurs.

Lire aussi | Yassine Regragui : «le Maroc se dote déjà d’un cadre législatif pour préparer un éventuel lancement de sa monnaie numérique»

Faut-il souligner que l’AMICA a fortement contribué à la dynamique de l’industrie automobile, devenue dans le Royaume le premier secteur exportateur depuis 2016. Concrètement, le secteur réalise plus de 80 milliards de DH à l’export et emploie un peu plus de 220 000 personnes. Par ailleurs, plus de 250 équipementiers contribuent pleinement au sourcing made in Morocco.

En partenariat avec le ministère de tutelle, le nouveau bureau s’est donné comme objectif de maintenir cette dynamique continue en vue de faire du Maroc un écosystème de premier ordre pour les constructeurs automobiles mondiaux.

 
Article précédent

Les nouvelles dates des examens scolaires pour l’année 2021-2022 dévoilées

Article suivant

Formation du gouvernement. L'USFP rejoint l’opposition