Automobile

Industrie. Le port Tanger Med, un maillon essentiel dans l’essor du secteur automobile

Le Maroc a émergé comme l’un des acteurs les plus en vue de l’industrie automobile, un secteur affichant de belles performances tant en termes d’exportations que d’attractivité des investissements. Pour le site américain «The Maritime Executive» qui vient de consacrer un article sur ce sujet, cet essor du secteur dépend en grande partie du géant portuaire Tanger Med.


C’est une bonne nouvelle qui est venue rythmer ces dernières semaines le microcosme industriel lié à l’automobile dans le Royaume. En effet, STMicroelectronics, qui a paraphé un contrat avec le constructeur automobile américain Tesla, a déjà mis en branle sa nouvelle ligne de production à Bouskoura dédiée à la fabrication de puces électroniques.

De quoi faire du Royaume, précisent nos confrères de «The Maritime Executive», le premier pays africain à s’aventurer pleinement sur le marché émergent de l’exportation de véhicules électriques. Il faut y ajouter aussi l’usine de PSA à Kénitra, dont les chaines de production fabriquent actuellement l’Ami, la voiturette électrique de Citroën.

Lire aussi | Pegasus. La cabale finit dans le ridicule     

Toujours est-il que l’envolée des exportations, combinée à l’implantation d’équipementiers de référence mondiale et de géants de la construction automobile, permet au Royaume d’évoluer dans la cour des grands, tant en Afrique que dans le pourtour euro-méditerranéen.

Il faut y ajouter une industrie logistique en plein essor qui, grâce au plus grand port à conteneurs d’Afrique, en l’occurrence Tanger Med, font du Royaume une véritable plaque tournante de fabrication pour les industries européennes voisines. Et d’ailleurs pour cette raison que de nombreuses industries européennes jettent leur dévolu sur le Royaume, l’objectif étant de raccourcir les chaînes d’approvisionnement et de rapprocher la fabrication du marché final.

Lire aussi | Tunisie. Le président Kaïs Saied suspend le parlement et s’octroie le pouvoir exécutif

Comme le soulignent nos confrères de «The Maritime Executive» dans leur article, «la transformation économique du Maroc repose sur son complexe portuaire dynamique. Tanger Med est situé au confluent des principales routes maritimes mondiales et possède l’un des modèles commerciaux les plus compétitifs d’Afrique».

Nos confrères qui citent par ailleurs un récent rapport de suivi économique de la Banque mondiale. Ce dernier stipule que «le Maroc s’impose comme un pays qui a saisi la crise du Covid-19 comme une opportunité pour lancer un ambitieux programme de réformes transformatrices». Aussi, certains de ses programmes incluent, entre autres, la restructuration du vaste réseau marocain d’entreprises publiques telles que le complexe portuaire Tanger Med sous l’égide de l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA).

Et nos confrères de mettre en exergue que «pour optimiser l’efficacité opérationnelle des activités principales de TMSA (le port et les zones franches), le gouvernement a créé une filiale, Tanger Med Port Authority, dédiée uniquement aux opérations portuaires». «Une distinction qui rationalise le rôle de l’entreprise publique et vise à uniformiser les règles du jeu pour les investisseurs, permettant à terme à davantage d’entreprises d’entrer sur le marché marocain».

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 2205 nouveaux cas, 581.477 au total ce lundi 26 juillet 2021 à 16 heures

Article suivant

Coronavirus. La vaccination désormais ouverte à la catégorie des 25 ans et plus