Industrie pharmaceutique

L’AMIP lance une série de conférences avec les leaders des partis politiques

L’AMIP a reçu, Ilyas El Omari, Secrétaire général du Parti de l’Authenticité et Modernité (PAM) mercredi 7 septembre dans le cadre du lancement de sa série de conférences avec les leaders des partis politiques.


Les élections législatives approchent à grandes enjambées, et l’Association Marocaine de l’Industrie Pharmaceutique (AMIP ) entend apporter sa pierre à l’édifice. Pour ce faire, l’association lance un cycle de conférences avec les leaders des partis politiques. Et c’est Ilyas El Omari, le secrétaire général du Parti de l’Authenticité et Modernité (PAM) qui a ouvert le bal de ce cycle de rencontres le mercredi 7 septembre à Casablanca. Cette rencontre-débat a été l’occasion de partager les acquis de cette industrie depuis plus de six décennies, ses engagements, ses principales contraintes, ses attentes et sa vision pour développer ce « secteur stratégique » avec l’appui des autorités de tutelle. Le Sg du PAM a pu, ainsi, livrer sa vision sur l’évolution de l’industrie pharmaceutique nationale. Il va sans dire que ces rencontres constituent un moyen de lobbying pour les acteurs de ce secteur auprès des hommes politiques, à la veille des élections du 7 octobre prochain.

Lobbying

 L’AMIP fait remarquer que cette série de conférences constitue l’occasion pour les industriels pharmaceutiques de transmettre une information juste et objective des réalisations de l’industrie pharmaceutique Marocaine, les perspectives et les freins, et permettront aux partis politiques de partager leurs visions sur la politique de la santé au Maroc dans laquelle l’industrie pharmaceutique est un acteur majeur depuis plus de 60 ans. Notons qu’aujourd’hui, grâce à l’engagement des industriels pharmaceutiques ainsi qu’au soutien actif et continu des autorités publiques, le secteur pharmaceutique national est l’un des plus développés dans la région africaine et arabe. L’AMIP précise que le médicament marocain s’exporte désormais sur plusieurs continents grâce à la maîtrise par les laboratoires nationaux, de tous les processus de fabrication et leurs certifications aux normes internationales.

 
Article précédent

Crédit du Maroc réaffirme son engagement en faveur des entreprises exportatrices et importatrices

Article suivant

Aid Al Adha : les horaires à éviter sur les autoroutes